Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : La bataille de la questure

La 7ème législature s’apprête à désigner le remplaçant de Georges Bada au poste de deuxième questeur de l’Assemblée nationale. Un rendez-vous électoral à l’allure de test pour la majorité du 20 mai. Depuis le sacre au forceps de Me Adrien Houngbédji, la traversée politique de l’opposition est tumultueuse. Sous la tempête de la recomposition politique, la barque anti Yayi tangue. Et ses passagers hétéroclites semblent plutôt préoccupés par leur destin individuel. Loin de l’identité collective acquise lors de l’expédition pour le contrôle du perchoir, la majorité primitive se lance dans les incertitudes.
La démission du député Rb ouvre la voie à sa succession. Et les tractations font déjà mouvoir le marécage politique. Plusieurs questions viennent grossir le volume des incertitudes. Dans la dynamique du 20 mai, l’opposition va-t-elle logiquement reprendre ce poste sensible ? Ou la mouvance reviendra-t-elle à la charge ? On n’est pas sorti du labyrinthe et les derniers développements politiques nous enfoncent plutôt dans les détours où siègent les calculs les plus improbables.
A quel camp, le poste de deuxième questeur ? Question politique pour un champion ? Quelques évidences arithmétiques invitent à la prudence. Du 42-41 , score fatal au candidat de la mouvance cauri , on est passé au 38-45 , verdict renversant, défavorable à une opposition qui a voté pour la levée de l’immunité du député Barthélémy Kassa. En perdant quatre députés dans le veto du cartel cauri , l’écurie anti Fcbe a connu un revers effroyable , trois mois après le come back de Houngbédji. Dans la foulée, la querelle fratricide entre la Rb, l’Un et le Prd a été conclue à la mairie de Cotonou par les accolades opportunistes entre la Rb et Fcbe. Avec 23 conseillers cumulés, le couple Prd- Un est sorti bredouille de sa chasse dans la grande ville du pays. L’alliance qui a porté le chef arc-en-ciel au perchoir était retombée ainsi dans ses déchirements internes.
La chute, à Abomey-Calavi, de Patrice Houssou Guèdè et les combines Rb-Fcbe font apparaître les symptômes supplémentaires de l’érosion de la solidarité issue de l’exploit du 20 mai. L’opposition joue à ruiner ses chances de surfer sur ce succès historique et creuse les digues de sa déchéance. Une forte odeur de chose suspecte est même venue du Cos-Lépi avec une étonnante unanimité autour de l’élection de l’arc-en-ciel Augustin Ahouanvoèbla à la présidence de cette structure à charge politique. Le Prd dévoile ses affinités avec les cauris.
Pour cette bataille de la questure, la Rb dans le bain de la realpolitik, peut être un arbitre déterminant. Un retour d’ascenseur aux cauris est envisageable et devrait répondre à la dynamique installée par son mariage avec Fcbe, doublement célébré à Cotonou et à Abomey Calavi. Il n’est pas exclu que la grande entente du 20 mai éteinte par des divorces opportunistes soit rallumée. Le fameux 42-41 et le 38-45 à l’hémicycle accompagné de l’incroyable 11 sur 11 au Cos-Lépi et les pirouettes Rb-Fcbe promettent une élection indécise.
Le vote pour le remplacement de Bada au poste de deuxième questeur est un tournant dans la vie de la majorité héritée des législatives du 26 avril. L’attitude des partis et alliances de partis face à l’enjeu devrait éclairer sur les potentielles vocations et lignes politiques , à quelques mois de la présidentielle de février 2016.
Boni Yayi n’avait plus besoin des caprices de politiciens pour constater l’échec d’une classe politique qu’il qualifia, quelques années plus tôt, de « classe politique médiocre ». Sans conviction, sans support idéologique, les animateurs de l’univers partisan continuent leur randonnée mercantiliste. La 7ème législature ne déroge pas à ce sinistre spectacle. L’alternance au perchoir n’a pas sauvé la cohésion d’une opposition vouée à des scènes de ménages et à la félonie. Le suranné slogan « ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise » n’a pas ravivé les élans nostalgiques. Prisonnière de la sempiternelle guerre des clans, l’opposition s’écroule progressivement.

2-09-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)