Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : La cible Abt !

Abdoulaye Bio Tchané a décidément commis un crime de lèse majesté en déclarant que Yayi « a laissé le pays dans un état catastrophique ». Depuis ce réquisitoire à forte audience, le ministre d’Etat de la rupture est condamné à subir une avalanche de pierres. La fatwa lancée contre Abt suscite des attaques tous azimuts et souvent aveugles tombées sur cette figure du système Talon.
Le péché de Bio Tchané est d’avoir révélé le désastre économique hérité du yayisme et du règne cauri par le gouvernement de la rupture. En mettant à nu la gabegie amplifiée lors de la dernière décennie, il a provoqué l’exaspération des faucons du régime défunt et autres affidés encore sous le choc et le traumatisme de l’humiliation du 20 mars. Le mode d’action est une campagne d’intoxication en coupe réglée contre Abt désigné comme l’ennemi public numéro1 du yayisme. Et des coups d’affabulation pleuvent sur l’ancien président de la Banque ouest africaine de développement. Une vaste croisade anti Abt goupillée pour discréditer ce modèle qui a osé dévoiler les tares d’une gouvernance financièrement hémorragique.
Même le dernier rapport du Fonds monétaire international confirmant l’état comateux de l’économie nationale n’a pas refroidi les détracteurs d’Abt et éradiqué la cabale instinctive. Le ministre d’Etat Bio Tchané , responsable de haut rang de la rupture , parlait de questions économiques, et on devrait lui opposer des chiffres vérifiables pour montrer que Yayi était immaculé et surtout que son régime n’avait pas accouché de la tragédie économique. Le discours d’Abt n’était qu’un tissu de choses concrètes, et tout démenti devrait plutôt échapper au néant pour la mise en évidence du concret. Malheureusement, la réplique à Abt et l’opprobre jetée sur lui ne reposent que sur l’imaginaire et les effets de coup de sang, naguère érigée en mode de gouvernance.
En parlant d’économie et des finances, Bio Tchané est dans son marigot et il y nage aisément. Pour le contrarier, il fallait démontrer que les dénonciations sur l’assèchement des caisses de l’Etat n’étaient qu’une invention et que la trésorerie était bel et bien humide. Il faut juste prouver maintenant que le legs du pouvoir cauri n’était pas une catastrophe mais plutôt un succès et que Abt a dû seul tailler un bilan qui n’existe nulle part.
L’ancien ministre des finances du gouvernement Kérékou et ancien directeur Afrique du Fonds monétaire international dont le passage à la Boad fut une réussite évidente, a une notoriété mondiale dans les milieux de la finance. Doté d’une crédibilité rare, Bio Tchané, ministre d’Etat de la rupture a engrangé une longue expérience à l’interne et à l’international. L’apologie du bilan de Yayi faite par les bourreaux forcenés de Tchané s’écroule devant le rapport d’une mission du Fmi qui a séjourné au Bénin du 6 au 18 juin dernier. Le constat est affligeant : « Le déficit budgétaire s’est creusé à environ 8 et demi % du Pib en 2015, avec la continuation des dépassements de dépenses au premier trimestre de l’année 2016. Cette accentuation du déficit budgétaire a été financée par de fortes émissions d’obligations sur le marché financier régional, augmentant considérablement le service futur de la dette », précise l’Institution de Bretton Woods.
Pourquoi s’acharne-t-on alors contre Abt qui a juste constaté rationnellement la catastrophe ?

29-06-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)