Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : La grossière erreur de Zinsou !

L’ancien premier ministre candidat Lionel Zinsou nommé par François Hollande. Ce n’est pas une blague ni de l’intoxication contre le franco-béninois. Le challenger de Talon au second tour de la présidentielle est dans les grâces de l’Elysée et présidera bel et bien la mission de préfiguration de la fondation pour la mémoire de l’esclavage. Ami de Laurent Fabius, le neveu métissé de l’ex chef de l’Etat Emile Derlin Zinsou prend des galons dans l’Hexagone et chantera, c’est une habitude, la Marseillaise.
Zinsou n’a donc pas attendu longtemps pour jeter le masque. Moins de deux mois après ses illusions à la présidentielle, le candidat unique des Fcbe , joker de Yayi et adoubé par le Prd et la Rb , a ôté sa cagoule béninoise pour enfiler ses tuniques héritées de l’ancienne métropole. Rejeté par les électeurs du 20 mars qui avaient heureusement vite compris la farce, Zinsou quitte les nuées du camouflage. Talon n’a pas fini d’asseoir les bases de la rupture que la nation découvre le vrai visage de son rival.
Zinsou a commis une grossière erreur en retournant précocement dans les bras de Hollande. L’économiste et banquier d’affaires franco-béninois vient d’attester, par cette gaffe, les charges massives contre sa personne. Traité de « valet » de Françafrique, de l’homme de l’Elysée, de tous les noms d’oiseau, l’ancien candidat du pouvoir cauri a justifié ces attaques. Il avait le privilège du rêve entre deux patries, la France et le Bénin. Mais le métis outre méditerranéen n’a pas choisi le pays de son géniteur, le Bénin, la terre des Zinsou. Les préjugés véhiculaient que celui qui avait travaillé à Bsn avant d’être associé gérant de Rothschild pour finalement rejoindre PAI Partners était plus Français que Béninois, surtout que dans le labyrinthe des socialistes, il fut la plume de Fabius. Le peuple béninois étirait ses curiosités avec la présence du « blanc » dans le starting-block. Zinsou s’offusquait, non sans hypocrisie, des taquineries évoquant le candidat du « colon » au point d’en arriver de manière grotesque à exhiber un arbre généalogique qui enflait alors le scepticisme ambiant.
Le peuple béninois a évité un piège avilissant le 20 mars dernier, jour de célébration de la rupture dans les urnes. On ne s’est pas laissé berner par Lionel Zinsou dont la campagne n’était, on le sait désormais, qu’un écran de fumée. L’ancien locataire de la primature aurait dû faire preuve de pudeur en prolongeant son maquillage pendant encore quelques semaines. Mais, comme le dit l’adage, « on ne peut cacher le soleil avec un tamis ».
« Le tout sauf Zinsou », slogan de la rupture s’est révélé salvateur. La continuité avec Zinsou était potentiellement une catastrophe. Les patriarches Nicéphore Soglo, Albert Tévoèdjrè avaient finalement vu loin en s’illustrant dans la fronde anti Zinsou. On avait cru à une cabale gratuite et perverse contre le métis franco-béninois et à une rhétorique fantaisiste de recolonisation. Hélas, les faits apportent du grain à moudre aux anti Zinsou.
L’ancien premier ministre du gouvernement Yayi est décevant. Naufragé dans les urnes béninoises, il s’en remet à sa chère patrie la France pour refaire surface sur les vagues d’un aveu retentissant. Zinsou s’est trahi en assumant une identité qu’il avait, avec l’obsession opportuniste, maladroitement boudée pour tenter de briguer la présidence de la République sous les tropiques.

12-05-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)