Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : La revanche de Houngbédji !

Le leader du Parti du renouveau démocratique (Prd) peut désormais assumer son destin. Rattrapé par son statut favori de faiseur de roi, l’ancien challenger de Boni Yayi devient au soir de sa carrière politique un des piliers de la politique et son parti le centre névralgique de la présidentielle. Après avoir longtemps côtoyé la Marina sans atteindre la cible, Houngbédji, tel le sphinx, renaît de ses cendres. Le fondateur de la maison arc-en-ciel est au firmament de sa gloire avec le perchoir retrouvé, et surtout une des clés du scrutin du 28 février 2016.
Le chef historique du Prd n’a plus besoin d’opération de charme pour attirer les candidats à la présidentielle. Il n’est plus en situation de louer une échelle pour s’assurer une certaine élévation. Tranquille sur le perchoir, Houngbédji est déjà un homme clé dans la bataille à la succession de Boni Yayi. Les dernières législatives ont entériné la force politique de ce poids lourd. Avec 10 députés et surtout un raz-de -marée dans la forteresse de l’Ouémé, l’inusable leader garde toujours un fief inattaquable et des électeurs d’une fidélité déroutante.
La popularité de Houngbédji dans sa zone rouge résiste à la succession des jours et des nuits, et donc au temps qui coule mais qui n’a jamais emporté dans son flux la notoriété de cet homme, au point où le septuagénaire peut avec une absolue sérénité dévoiler son choix politique sans se soucier des commérages des agités des rouages partisans.
A vrai dire, le Prd c’est Houngbédji. Seul, il est l’incarnation de la vie du parti, le symbole vivant de l’histoire du peuple arc-en-ciel. Il n’a de lieutenant que lui-même. Et sa puissance politique tient de l’évidence. Le fief s’identifie à lui. Son discours fait délirer les foules. Seul maitre à bord, il est illusoire de croire à l’influence des mouches du coche sur le patron. Le leader a ses militants et n’est pas exposé au chantage de barons arc-en-ciel dans la peau de la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.
On ne sera pas surpris que le président Houngbédji ne fasse pas un choix à l’interne. Une candidature d’un homme issu du sérail Prd fera ombrage à Houngbédji. Politiquement, le leader historique encore en activité ne validera pas une option suicidaire. Pour une première fois depuis sa création, le Prd devrait s’aligner derrière un présidentiable hors de ses rayons. L’expérience de l’exotisme s’impose à cette grande formation politique dont le héros forclos est contraint de nager dans des calculs salvateurs. La vocation est connue : sortir à tout prix de l’enfer de l’opposition pour participer à la gestion de la maison Bénin.
Du haut de son piédestal, il n’a qu’à planer sur sa posture. Seuls les jeunes loups proches de l’icône peuvent flairer ce qu’il pense. Le président du Prd et président de l’Assemblée nationale est l’homme le plus courtisé à quelques mois de la présidentielle. Et il devrait après le 06 avril prochain continuer à aimanter les désirs politiques. Sauf improbable choix politique, le prochain président de la République ne peut prendre le risque de se foutre du numéro 1 du Palais des Gouverneurs. Au moins trois ans de collaboration entre le nouvel homme fort du pays et la deuxième personnalité de l’Etat. Houngbédji est verni et peut passer à l’offensive pour compliquer la vie au successeur de Yayi.
Au perchoir et maître indéboulonnable du Prd, Adrien Houngbédji marche sur l’eau. Le contexte de la présidentielle le met au cœur des tractations. Et il mettra son libre arbitre au service de la politique.

13-10-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple et Incompatibilités !
17-02-2017, Naguib ALAGBE
L’âme sœur, tout le monde en rêve. Mais existe-t-elle vraiment ? La question se pose en tout cas avec acuité. Il est en effet, très peu de couples, (...) Lire  

Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)