Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le candidat du prophète Albert !

Le professeur Tévoèdjrè, leader historique du parti Ensemble, s’est livré à l’exercice quinquennal de désignation de son joker à la présidentielle. Le plus grand prophète politique en activité, sort de son chapeau magique le nom de l’ancien premier ministre Pascal Irénée Koupaki. Sans doute séduit par le profil du technocrate et son projet axé sur la Nouvelle Conscience, le renard de Djrègbé, homme de vision et promoteur de concepts, a jeté son dévolu sur Pik.
Fin calculateur, Tévoédjrè n’est pas de nature à céder à l’emballement et à s’aligner sous l’effet de la mécanique politique. La sortie de l’antre, fin décembre, résulte d’une longue réflexion mélangée à des artifices dont le prof, vieux briscard de la politique, a le secret. L’ancien ministre d’Etat, ancien candidat à la présidentielle, a livré les conclusions de l’exploration intime dans son couvent légendaire. Un nouveau coup du renard ?
Tévoèdjrè a l’art de s’aligner derrière le candidat, futur vainqueur de la présidentielle. Depuis 1996, il a toujours placé son poulain à la Marina. Peut-être par la magie de l’intuition ou le flair politique. En 1991, le président de Notre Cause Commune (Ncc), arrivé en troisième position, avait de manière spectaculaire demandé aux électeurs de voter selon leur conscience. Mais cinq ans plus tard, il devra définitivement abandonner le camouflage.
Dans ses œuvres, le renard sort des filaos la carte Mathieu Kérékou qu’il joue à fond pour la remontée en surface d’un Kaméléon condamné à une insoutenable traversée de désert. En 1996, le Général candidat prend sa revanche sur Nicéphore Dieudonné Soglo sous les glapissements de l’enthousiaste animal politique de Djrègbé. Auréolé de ce joli coup politique auquel a adhéré la horde d’opposants au régime de celui qui fut premier ministre de la transition, Tévos récidive en 2001 en gardant une fidélité réflexe pour le Président-candidat.
L’échéance de 2006 n’a fait perdre ni la jugeote ni le sens de l’anticipation au renard. Avec l’incroyable habileté manœuvrière, le prof Albert s’agrippe au président de la Boad, candidat à la succession du Général Kérékou. Boni Yayi surclasse la Vieille Garde en brisant le rêve de Houngbédji, son challenger au second tour. De cette allégeance victorieuse au novice de la politique porté à la Présidence de la République, Tévoèdjrè ne récoltera qu’un accessit de médiateur de la République. Dans un rôle plutôt incompatible avec sa carapace endurcie et ses désirs volatiles et partisans, il s’écroule progressivement et perd son audience politique.
A quelques semaines d’une nouvelle présidentielle, Albert Tévoédjrè surgit de son refuge et doigte Pik. Le geste peut répandre un effet psychologique dévastateur. On sait que jusqu’ici, le prophète politique tient toujours le bon bout. Devenu frère Melchior, le renard lance un nouveau pari pour 2016, non sur fond de bondieuserie, mais avec la symphonie politique.
On attend que les grandes figures de la République quittent l’indifférence pour dévoiler leur choix politique. Confinées dans un silence trop pesant, les icones du pays sont face au devoir d’éclaireurs et de guides en cette fin de mandat qui laisse profiler à l’horizon une échéance présidentielle cruciale pour la vie de la nation. La tradition du renard doit faire école.
Albert Tévoêdjrè, frère Melchior, a justifié la nécessité de jouer la carte Koupaki. La résolution est assortie d’une ouverture au tandem Pik-Abt lié par un dénominateur commun au chapitre de projets de société qui reçoivent une bonne note du professeur. Une évidence : le renard ne s’est jamais trompé dans sa délibération politique. La présidentielle de 2016 va-t-elle confirmer le génie d’un homme dont le flair résiste au poids de l’âge et à la succession des années ? Le prophète vient d’annoncer Pik. Advienne que pourra !

24-12-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)