Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le Conclave du Nouveau départ !

Le gouvernement du Nouveau départ et son chef Patrice Talon s’apprêtent à inaugurer solennellement l’ère de la rupture avec le premier Conseil des ministres qui se tient ce jour. La nation attend impatiemment cette messe de l’Exécutif après le départ de l’équipe de la refondation et l’avènement des chantres de l’anti-yayisme. Aux commandes de l’Etat, Talon prend son premier vrai rendez-vous avec l’histoire dans un décor peuplé de 21 ministres qui chaussent les bottes de la rupture. Le plongeon dans le grand bassin de la République devient une grosse attraction, et le peuple aimanté par le discours d’investiture du nouveau président amplifie ses attentes.
Ce premier conseil des ministres devrait permettre à Talon de marquer d’emblée son territoire et de mettre ses empreintes sur la nouvelle ère. Les 65% des électeurs du 20 mars exigent que le patron du Nouveau départ imprime sa cadence à la République. Porté par une conjoncture politique favorable, il doit rapidement passer à l’acte. Le Conclave gouvernemental de ce mercredi doit être celui des actions fortes et des résolutions qui structurent la rupture. Sans doute et dans une mécanique inspirée par l’adhésion populaire à la vraie rupture, le régime Talon doit montrer son tempérament et agir sans état d’âme.
On devrait avoir la feuille de route pour au moins le premier mois de la rupture, le mois de naissance d’un Nouveau départ portant la signature de Talon et l’engagement collectif des ministres de la nouvelle époque. Il faut vite tourner la page Yayi avec un pragmatisme implacable. L’heure a sonné pour le vertueux coup de balai espéré par le peuple de la rupture, seul maitre du jeu. Quels sont les postes à suspendre ? Quels sont les acquis à préserver ? L’équipe Talon doit apporter une réponse à cette double question précieuse. Le yayisme s’est construit sur la création fantaisiste de structures infécondes. Le conseil des ministres, pour se conformer au vote sanction du 20 mars, doit rapidement procéder à de nominations massives dans les rayons du Nouveau départ et installer les nouvelles têtes d’affiches de l’administration.
On saura après ce conclave ministériel si le gouvernement du Nouveau départ et son chef Talon sont vraiment dans la dynamique du peuple assoiffé de décisions courageuses ou si cette nouvelle équipe est déjà condamnée à la politique de l’autruche et à l’illusion nostalgique. On verra si le président Talon s’opposera au brave candidat Talon et si on a encore des raisons de croire au rêve du Nouveau départ qui a emballé un peuple allergique et rebelle à la continuité. Les chantiers sont vastes et se bousculent. Seuls les hommes engagés pour la cause en vogue prendront le relais de la vision du Président.
Finalement, le conseil des ministres offrira un premier baromètre de la rupture. Quelle sera la réaction du gouvernement face au fameux concours qui dégage une forte odeur de fraude ? Déjà une bombe héritée du régime défunt par Talon. La rupture s’installe dans un champ de mine. Il faut déminer les lieux pour le Nouveau départ escompté. Talon porte sur ses épaules l’espoir de tout un peuple. Il n’a pas de temps à perdre. L’entame de quinquennat sera décisive dans la concrétisation des projections de la rupture. Et Talon a toutes les cartes en mains.

13-04-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Vivres détournés et indignité !
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Je préfèrerais ne pas y croire. Mais, depuis quelques jours, l’information a dépassé l’étape de rumeur. Pour détournement de sacs de riz affectés aux (...) Lire  

Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Les ennemis de la (...)
1er-12-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)