Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le discours de la Rupture

Talon a reçu de Yayi la flamme présidentielle pour le relais dans la gestion du pouvoir. Sans Tempête ni tsunami. Plutôt en fleuve tranquille. Malgré la prophétie du chaos, le passage de la refondation à la rupture s’est opéré. La démocratie a encore brillé de mille feux. Et le nouveau président inaugure son mandat par le discours de la rupture, point d’orgue d’une investiture historique. Dans un speech concis et d’une rare clarté, le promoteur du Nouveau départ met déjà ses empreintes sur l’entame de mandat.
Très attendu, le discours d’investiture de Talon a mis fin au suspense haletant du passage du yayisme à l’ère de la rupture. Le Président élu est resté fidèle à la ligne du candidat. Dans les veines de la rupture, Talon a confirmé les chantiers évoqués pendant la campagne électorale et cimenté la confiance de la nation. L’espoir né de la présidentielle est rallumé par la parole du successeur de Boni Yayi.
Talon en mode laconique et simple a positionné les réformes politiques et institutionnelles, la restructuration de l’économie nationale et la reconstitution du tissu social dans le registre des urgences. Dans l’élan du Nouveau départ, le Président veut semer les graines pour la récolte de la restauration de la crédibilité de notre pays.
Ce discours a une forte charge morale. Et Talon n’a pas tari de formules pour placer l’éthique et la morale au cœur de l’action gouvernementale. La promesse de mandat unique revient sous la forme d’une exigence morale sur les leviers de la dignité et de la simplicité. Sur le terreau des vertus que sont l’abnégation et le sacrifice, Talon réitère sa conviction que la nation est une et indivisible.
Concrètement, le président du Nouveau départ a servi à la nation un discours d’engagement sur des axes que sont le rétablissement d’un Etat de droit respectueux des principes démocratiques et des libertés individuelles ; la promotion d’une justice indépendante, « accessible et efficace », la redynamisation et la modernisation de l’administration publique. De la veille pour l’orthodoxie financière à la préservation de la liberté de presse, le président a enchainé les engagements sur la protection de l’initiative privée, le renforcement du processus de décentralisation et surtout la réduction et l’éradication de la pauvreté. Trois résolutions viennent fortifier l’engagement pour la rupture : faire du pays une puissance agricole, faire cesser le rôle de l’argent dans la politique et une lutte implacable contre la corruption.
Talon, prisonnier du temps, puisqu’il n’a qu’un seul quinquennat, a choisi les mots et donné du sens à son mandat et labourer le vaste champ de la République pour de perspectives heureuses.« Je m’emploierai chaque jour à tenir les engagements destinés à faire de ce mandat un instrument de rupture et de transition devant aboutir à la mise en place des grandes réformes politiques et institutionnelles », rassure Talon. La rhétorique de la rupture gonfle les espérances. Aux ingrédients de l’anti-yayisme, le Chef de l’Etat cuisine sur papier, la sauce d’une nouvelle ère. Et la compétence, érigée en principal critère de nomination des cadres aux postes de responsabilité sera l’un des éléments clés de la rupture. Talon a vite posé la pierre de l’identification, après 10 ans de yayisme.
Globalement, l’engagement pour le Nouveau départ est acté avec le style de la rupture.

7-04-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le retour des farceurs
28-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1080

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)