Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le divorce Prd-Rb !

Le parti du renouveau démocratique (Prd) et la Rb ont presque officialisé leur divorce. La lune de fiel entre ces deux grandes forces de l’opposition débouche sur une séparation que l’université de vacances du peuple arc-en-ciel a mis en lumière. Les noces célébrées dans l’Union fait la Nation sont lointaines. Déchirés par une incompatibilité incurable, le Prd et la Rb n’ont pu finalement guérir les plaies de leur passé tumultueux. La gangrène puante a raison de leur vaine liaison. Ils se sont déjà dit adieu. L’absence remarquée de la Rb au conclave du Prd , ôte toute illusion sur la réconciliation des chiens de faïence.
Le Prd et la Rb ne sont donc pas faits pour vivre ensemble. Leur mariage dévoilé à la veille de la présidentielle de 2011 avait , dans la grande hypocrisie , masqué la charge du devoir de mémoire qui pesait sur une relation politique tissée sous la toile opportuniste du slogan « ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise ». La symphonie était pourtant renversante. Dans les faits « ce qui divise est plus fort que ce qui unit ». Les épousailles forcées ne pouvaient résister à l’implacable réalité. L’histoire est souveraine et peut démentir les allures simiesques de politiciens trop portés par la mise en spectacle.
Le K.O de 2011 a vite mis du feu sous le toit conjugal de la grande Union après la débâcle du candidat unique. Le Prd n’a jamais pardonné à la Rb son comportement politique. Accusée d’avoir fait une campagne en demi-teinte et surtout de vite rejoindre le camp ennemi, la Rb a une première fois ôté sa bague d’alliance. Le Prd s’est débarrassé de la sienne. Par une réaction épidermique, les deux partis sortent de l’union frappée par l’échec. Mais, Prd et Rb continuent d’assumer leur destin de chiens de faïences dans le tumulte de la discorde.
On avait pensé à une formidable réconciliation après le come-back au perchoir de Me Adrien Houngbédji , porté par la grande alliance de l’opposition dans la fameuse nuit du 19 au 20 mai 2015. Le score 42-41 arraché contre Fcbe a, hélas, une fois encore peint les craquelures dans le bloc de l’opposition. Rattrapés par les vieux démons de la division, Prd et Rb ont repris leur marche conflictuelle à la mairie de Cotonou. La déflagration politique a mis les esprits sur les vagues de l’histoire. Deux grands partis dont l’union peut faire basculer la présidentielle se donnent, sans répit, des coups mortels.
Le divorce est désormais consommé. L’absence de la Rb à l’université de vacances du Prd en apporte les symptômes. Pas sûr qu’on retrouve les deux divorcés à une nouvelle célébration de mariage à la messe politico-électorale du 28 février 2016. Le rêve d’une force de l’opposition s’éloigne. La querelle Prd-Rb ruine ce projet politique.
Le mal vient de loin. La brouille Prd-Rb n’est pas de date récente. En 1995, le parti de Nicéphore Dieudonné Soglo donne le perchoir à Bruno Amoussou contre Adrien Houngbédji. Un an plus tard, à la présidentielle de mars 1996, Houngbédji, en faiseur de roi, vote Kérékou contre Soglo, chassant du coup le leader charismatique de la Rb du pouvoir. La solidarité Rb–Prd en 2001 et ce désistement Soglo-Houngbédji sont restés anecdotiques. Cette communion dans l’échec n’a abouti qu’au match amical Kérékou-Amoussou.
Finalement, une alliance Prd-Rb n’est concevable qu’avec une mécanique de divorce, de brouille, de bouderie, d’hypocrisie…En 2016 chacun choisira son camp. A moins, qu’une énième fois, leurs routes se croisent pour se séparer dans la poussière des intérêts et du devoir de mémoire.

21-09-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)