Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan

Sébastien Ajavon conserve la présidence du Conseil national du patronat du Bénin. Le magnat de la volaille renouvelle son mandat par un score au parfum de plébiscite. Promis à l’enfer et aux désillusions, le troisième de la dernière présidentielle reste sur le piédestal du Cnp-Bénin. Le tsunami de l’affaire Ajavon n’a pas naufragé le patronat. La prophétie lugubre des cassandres a été démentie par le vote qui a sauvé la cohésion au sein du premier cercle des grands du monde des affaires. Comme un symbole, l’élection au poste de premier vice président de Eustache Kotingan établit l’attelage qui gomme les suspicions et évacue le scepticisme.
Il y avait plus de peur que de mal. On a craint que la politique ait des effets désastreux sur le patronat. Après les épisodes de cocaïne, de garde à vue, de procès, de libération de prévenus et de suspension de Terminal à conteneurs, les spéculations les plus folles ont pris le relais des rumeurs les plus insensées. Intervenu dans un contexte de tumultes et de grosses incertitudes, le renouvellement du bureau du patronat a provoqué l’alerte politique. On a redouté que les deux géants Talon et Ajavon, alliés de la rupture, transposent leurs rivalités supposées ou vraies au Cnp-Bénin. Mais avec Asg reconduit sans coup férir et Kotingan du groupe Talon élu vice président, on est loin de l’orage.
La preuve est évidente que tout n’est pas perdu et que l’espoir trouve la flamme de la volonté partagée de faire avancer ce pays et de quitter définitivement les effluves de l’imprécation. Ils ont réussi à se surpasser et à mettre l’intérêt général au dessus des ambitions et objectifs égoïstes. Alors que les paris se font sur un bras de fer électrique et dévastateur entre le président de la République et le roi de poulet, les signes de dégel, d’apaisement, de partenariat viennent du patronat. L’enjeu désormais est d’aller loin dans la collaboration.
Le patronat a refusé d’être le réceptacle des antagonismes politiques et des querelles de clocher. Le sacre du tandem Ajavon-Kotingan a fini par rappeler à tous que la situation n’était pas si désespérée. Il y eut trop d’intoxications, d’affabulations, d’exagération et de faux clichés après l’affaire de 18 kg de cocaïne. Les semeurs de chimères avaient débordé d’activité, aidés par les opportunistes en quête de crise et de scandales. L’horizon n’est pas si obscur au point d’empêcher les éclaircies.
Sur le chemin de Sébastien Ajavon, le renouvellement de mandat était devenu un défi inattendu. Un échec aurait plongé l’allié et rival « rupturien » dans la déprime. Mais cette victoire de Asg nettoie sérieusement les grossiers préjugés sur Talon drôlement accusé de vouloir évincer l’allié du second tour de la présidentielle.
Le quinquennat de Talon se fera, malgré la grande pollution des rumeurs, avec un patronat présidé par Ajavon et Kotingan à la vice présidence. Ceux qui ont déjà creusé le fossé entre Talon et Ajavon et condamné la rupture au fiasco, ont vu les lignes se resserrer au patronat.

28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)