Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le modèle Pik

Pascal Irénée Koupaki n’est pas dans la course à la succession de Boni Yayi pour faire office de faire valoir. L’ancien ministre est candidat à la victoire finale et assume ce statut de favori. Dans la foule de prétendants au fauteuil de la Marina, PIK affiche une singularité qui donne fière allure à sa candidature. A moins d’une semaine du vote, la confiance culmine au sommet dans le camp de l’homme de la Nouvelle Conscience. Koupaki attend le verdict de l’alternance salvatrice pour la démocratie.
Technocrate de notoriété mondiale, PIK n’a qu’à gravir désormais les marches de la Présidence pour accomplir le légitime rêve d’être au gouvernail de la République et de forger à la nation un avenir radieux. Son carnet de bord est éloquent. Ancien économiste principal, chef du service des relations internationales, et chef du service des Analyses monétaires à la direction centrale des Etudes, directeur puis assistant du Gouverneur à la BCEAO, Koupaki est bien connu des milieux bancaires et de la finance. Directeur adjoint de cabinet du premier ministre Ouattara et Directeur de cabinet de Me Adrien Houngbédji à la Primature, Koupaki a un profil impressionnant. Il est taillé pour le job de Président de la République.
La candidature de l’ancien ministre d’Etat n’est pas fondée sur le néant. Koupaki tient une identification élégante de son projet phare de la Nouvelle Conscience, une vision annonciatrice d’une nouvelle ère pour un pays touché par le fléau de la perte des repères et des valeurs. Avec le CFA, non les espèces sonnantes et trébuchantes en vogue dans la campagne, mais le Courage, la Foi et l’Abnégation, les trois piliers de la gouvernance de la Nouvelle Conscience, Pik ne fait pas mystère de sa saine vocation de transformer le Bénin.
Pour Pik, auréolé par un charisme évident, la conquête du pouvoir ne se fera pas avec la vente d’illusions, mais par un produit vendable, la Nouvelle Conscience. Dans une société béninoise frappée par une crise morale aigue, la trouvaille du candidat est construite pour faire recette. Sur ce chemin inédit et vertueux, Pik évoque la nécessité d’un « état d’esprit dépassé » et envisage des solutions politiques, économiques, administratives, éducatives, judiciaires et environnementales.
Si sur le plan politique, l’homme des valeurs et promoteur de la Nouvelle Conscience traîne une adhésion souffrante, il marque néanmoins de gros points susceptibles de lui garantir le pic dans l’opinion publique et surtout de gonfler l’adhésion populaire. Son profil répond à celui dressé par le Clergé. L’effet d’une candidature sous l’onction de l’Eglise est du pain bénit pour la figure emblématique de la Nouvelle Conscience dont la foi en Dieu donne force et couleur à la source divine du pouvoir.
Sur le terrain, le pragmatisme de l’ancien premier ministre candidat est la réplique politique de l’irrésistible vocation d’être aux commandes du Train Bénin. Koupaki a parcouru les 77 communes du Bénin et rythmé sa conquête par le dialogue direct avec les populations. Dans l’heureuse posture de l’homme du peuple, Pik peut se targuer de connaître le pays, de vivre les émotions des gouvernés. Sa campagne électorale est le fruit de la rationalité accoucheuse d’un discours séduisant et d’une organisation à la perfection.
C’est en homme d’Etat que le candidat de la Nouvelle Conscience brigue la présidence de la République. Le technocrate attend son heure pour restaurer les valeurs et marquer l’histoire.

29-02-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)