Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le modèle Talon !

En route pour la révision de la Constitution, le chef de l’Etat a dévoilé sa stratégie. Patrice Talon emprunte le couloir de la Rupture pour lancer le Nouveau départ avec les réformes politiques et constitutionnelles. La rhétorique politique de la campagne présidentielle cultive le pragmatisme de celui qui a sonné le glas du yayisme pour installer la dynamique réformatrice. Talon n’a pas choisi la navigation tumultueuse propice au tollé général ni les raccourcis vicieux. La thérapie utilisée est celle de la démocratie participative.
Le mode d’emploi de la révision est le consensus. Loin de la traditionnelle marche forcée qui naguère gouvernait les actions de l’Exécutif, le successeur de Boni Yayi réitère son engagement à « mettre en œuvre de manière consensuelle » les grandes réformes politiques et institutionnelles. Mû par l’esprit de « grand élan consensuel », et la vocation de renforcement de la démocratie par un rééquilibrage des pouvoirs des institutions constitutionnelles, l’homme du Nouveau départ refuse la chevauchée écrasante.
Sur le levier du consensus, le Président négocie les virages les plus sensibles. Pour un décollage rassurant et fertile à l’adhésion populaire, le collectif est vite mis à contribution dans la création d’une Commission technique chargée des réformes politiques et institutionnelles. Des personnalités réputées pour leur expertise et leur expérience ont la mission de « passer au peigne fin notre loi fondamentale et ses lois dérivées pour asseoir les fondements juridiques de la rupture d’avec l’ordre ancien ». Le modèle du Nouveau départ proposé est une émanation de la rationalité.
La Représentation nationale devra ensuite hériter du rapport produit par une commission sortie des entrailles du consensus. Un vote de la majorité des trois quarts des membres composant l’Assemblée nationale est requis pour que le projet ou la proposition de révision soit pris en considération (art 154 al 2 de la Constitution). Sur la table, on devrait retrouver une mouture dépoussiérée et répondant aux aspirations du peuple de la rupture. Les axes de révision inspirés du projet du Nouveau départ sont égrenés mais les pistes suggérées par le Président ne sont pas limitatives. Globalement, les dispositions qui organisent la forme républicaine de l’Etat, le régime présidentiel, la laïcité, les libertés individuelles et l’alternance politique sont intangibles. Talon a tracé les frontières de ses chantiers.
Elue avec 65% des suffrages, la figure historique de la rupture vise le référendum. On peut y voir la quête d’un vote de confiance après une forte adhésion populaire à sa candidature en mars dernier. Le candidat du peuple retourne à ce peuple pour une consultation sur son projet phare. La soif du consensus se conjugue désormais avec la recherche d’une légitimation populaire des réformes. Le Nouveau départ place le peuple au cœur de la gouvernance.
Face au modèle Talon construit sur le consensus, principe à valeur constitutionnelle, la Cour Constitutionnelle devrait néanmoins prendre part au débat. La Haute juridiction avait pris dans un passé récent des positions encore remuées par l’illusion nostalgique des grandes enjambées révisionnistes du régime défunt. Cette Cour doit s’adapter à l’évolution du temps et éviter une posture surannée. L’enjeu reste la renaissance du pays. En face, une Constitution éprouvée pendant la dernière décennie.
Talon, contrairement à la pratique exhibitionniste inféconde, ne montre pas ses muscles. Il tient les manettes du Consensus. Et le contexte est favorable au toilettage de la loi fondamentale. Sous un vent du Nouveau départ.

11-05-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)