Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le mystère du renard et du coq !

Que sont devenus Bruno Amoussou et Sefou Fagbohoun ? Question lancinante, alors que la République basculée dans la rupture découvre à la petite semaine les nouveaux piliers du pouvoir Talon. Les deux vieux briscards de l’Union fait la nation coulent dans une discrétion abyssale. Ni le chant du coq ni le glapissement du renard ne viennent moduler la symphonie de la rupture. Les leaders historiques du Psd et du Madep ont presque disparu alors que l’après Yayi se joue avec l’allié Talon plébiscité le 20 mars lors d’une présidentielle fatale au camp de la continuité.
On est surpris par l’effacement précoce de Fagbohoun et Amoussou. La victoire de la coalition de la rupture les avait pourtant voués à un rôle majeur dans la gestion de l’Etat. Théoriquement, ces icônes de la politique reconnues pour leur anti yayisme étaient annoncées dans la cueillette des fruits de l’expédition victorieuse contre l’Alliance républicaine et son candidat Lionel Zinsou. Encore dans les profondeurs, ils tardent à remonter en surface alors que Talon file vers les 100 jours symboliques de son ascension spectaculaire à la Marina.
Pas de traces de Fagbohoun ni l’ombre de Amoussou dans le navire de la rupture. Politiquement, cette absence notoire, en cette entame de mandat, mérite une attention particulière. Non seulement les deux meneurs de l’UN sont introuvables dans les rayons de Talon, sans point de chute dans la nouvelle architecture de la rupture, mais ils baignent dans l’absolu silence dans lequel se façonnent les désirs , les regrets et les remords .
Pourquoi dans la basse-cour le coq a perdu son chant et que le renard confiné dans sa tanière se résigne. Comme sous un coup de froid qui a congelé leurs espérances, Amoussou et Fagbohoun ont un mode d’emploi étoffé par l’étrange posture de vainqueur plutôt crispé de la présidentielle.
Au fait, la montée en puissance de Talon et son sacre à la présidentielle ne sont pas forcément les effets de la magie du coq et du renard. D’ailleurs, la position de l’UN n’était pas comme de l’eau de la source. A mi-chemin entre les deux hommes d’affaires candidats Talon et Ajavon, l’UN a fait le non choix, optant pour une consigne inédite. Le bloc n’a rejoint le candidat du Nouveau départ qu’au second tour, réduisant ainsi les chances de ses leaders de s’installer dans le premier cercle du pouvoir.
Les balbutiements du conglomérat ont-ils finalement fragilisé Amoussou et Fagbohoun au point de miner leurs attentes ? Sans candidat interne à la présidentielle et handicapée par des querelles fratricides, l’UN n’a pu s’assurer l’idéale position pour peser dans la balance et mettre ses leaders sur orbite. Acteurs clés de la coalition de la rupture, Amoussou et Fagbohoun doivent néanmoins gérer les paradoxes qu’ils ont semés dans leurs tergiversations et les calculs qui ont même poussé à l’embrouillement.
Trop seul au premier tour, Talon a réussi l’exploit de s’offrir la finale avec le poulain de Yayi garni par les soutiens des Fcbe , du Prd et de la Rb. Cette première légitimité laisse au candidat du Nouveau départ des marges de manœuvres malgré le ralliement massif de la coalition de la rupture pour l’ultime sprint. Sans doute que Fagbohoun et Amoussou, contrariés par les effets politiques de la victoire de Talon cherchent leur équilibre dans le silence.

28-06-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La manne culturelle en suspens
15-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Soumission ou sanction
13-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 900

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)