Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le pari de la rentrée !

La rupture s’apprête à vivre sa première rentrée scolaire. Dans un pays habitué à des tumultes, le virage d’octobre devient un défi pour le pouvoir. A deux semaines de la reprise des cours, la nation retient son souffle. Les traditionnels boycotts de la rentrée ont créé la psychose. L’avènement de Patrice Talon gonfle les espérances, mais sur le chemin de l’école, les incertitudes ont pris du volume au point d’installer un climat de suspicion et de doute.
Les choses semblent désormais s’accélérer dans la nouvelle dynamique avec la logique d’apaisement. La rencontre syndicats-gouvernement a accouché de l’espoir malgré les petits points noirs. Sur la rentrée scolaire, des détails ne sont plus insolubles. L’Exécutif du Nouveau départ a donné des assurances sur les subventions pour le maintien de la gratuité. Accusée de tourner dos au social, l’équipe Talon dément les préjugés en réitérant son engagement à mettre les fonds à la disposition des établissements à bonne date. Initié par le régime de la refondation, l’une des mesures phares du yayisme a été déteinte par le populisme maladif. Ce qui était conçu dans les veines sociales a plutôt tourné au cauchemar pour les écoles avec le retard fleuve voire l’insuffisance des subventions.
La méthode Talon fait visiblement descendre l’adrénaline et ramener la confiance perdue. La signature de la charte nationale du dialogue social est le symbole du dégel et d’un nouveau départ. Le face-à-face Talon-responsables syndicaux a provoqué l’enthousiasme des partenaires sociaux et fortifié le discours d’apaisement. Ce n’est pas une surprise que les négociations sur la rentrée scolaire reçoivent le coup de pouce des effets de la démarche Talon.
Entre euphorie et espoir se glisse une certaine prudence. La question du recrutement des enseignants est toujours en suspens. Le gouvernement et les syndicalistes n’ont pas le même refrain. Menacée par la pénurie d’éducateurs, l’école frappée par des résultats catastrophiques espère une bonne convalescence. L’annulation des concours crée un vide, mais guidé par le souci de qualité, le gouvernement campe sur sa position et refuse le recrutement précipité et illégal. Pour l’éventail des anicroches, le ciel s’est assombri avec les nuages de point indiciaire dont le relèvement revendiqué semble ne pas trop émouvoir le pouvoir de la rupture qui préfère prendre son temps.
La rentrée pourrait néanmoins être sauvée par la volonté d’apaisement dans laquelle se meuvent Gouvernement et syndicalistes. L’atmosphère de paix sied aux négociations. Le non respect de la parole donnée avait pollué la dernière décennie. L’instinct de grève a aussi bouché les vannes du dialogue. Comme pour couronner la pratique du pire, la politisation du syndicalisme a contribué à assurer le dérèglement.
De toute évidence, la prochaine rentrée des classes s’annonce comme un test grandeur nature pour Talon et le gouvernement de la rupture. Tout semble aller sur les roulettes, mais on n’est jamais à l’abri de revirement spectaculaire ou de brutale fronde. La route de l’école parait dégagée malgré les bruits lointains de bottes et de solides anicroches. Talon fait son pari.

19-09-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)