Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le phénomène Ajavon !

Sébastien Ajavon est bel et bien candidat à la présidentielle de février prochain. L’homme d’affaires s’est officiellement lancé dans la course à la succession de Boni Yayi hier. A moins d’une semaine de l’ouverture du dépôt des dossiers de candidatures, Ajavon met fin au suspens et enfile son costume de présidentiable. Dans la grande arène politique érigée en foire électorale, l’opérateur économique va à la conquête du pouvoir. L’ancien sponsor politique a quitté la logique du sponsoring pour vivre de nouvelles émotions, celles d’acteur, héros de la présidentielle. « Nul ne peut résister à l’appel du destin » lance le candidat Ajavon qui décolle sous la poussée de cette phrase forte.
Ce qui était au départ considéré comme une candidature de réaction, prend de l’ampleur, loin des préjugés sur une ambition épidermique et l’effet d’élan opportuniste. Ajavon marque les esprits et poursuit son ascension vers les cimes de la République. La déclaration événementielle du dimanche de l’épiphanie met le milliardaire en mode de gradation vertigineuse. Le phénomène Ajavon devrait rythmer la présidentielle.
Et ce n’est pas seulement la déclaration de candidature de la grosse fortune du pays qui illumine le paysage. Ajavon, par la magie politique, est devenu une superpuissance politique. Le stade de l’amitié fraîchement baptisé stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou a eu le privilège d’abriter le coup d’envoi de la campagne de l’opérateur économique candidat. Un stade bondé, envahi donc par la vague bleue, avec au firmament Ajavon, porté par des supporters hystériques. Mais, il n’y avait pas que la foule, association d’individus, unité mentale derrière l’immense candidat. Il bénéficie du soutien massif des acteurs politiques de rang. Le dernier gros calibre à prendre le train Ajavon est Rachidi Gbadamassi. Le milliardaire remplit sa feuille de statistiques sur une cadence impressionnante. Les députés Houdé, Sado, Yahouédéou, Prudencio, Dah Houangni, les anciens députés Dassoundo , Gnigla , Tossou , Tchokodo , Malèhossou, Kindjanhoundé sont au parfum Ajavon. Les maires Fagnon de Dassa Zounmè, Anani Amavi Joseph d’Athiémé, Domingo de Houéyogbé, Adjovi de Ouidah, …. sont dans le navire de Djeffa.
Ce n’est donc pas que la foule, mais aussi des personnalités politiques séduites par le candidat haut de gamme et décidées à le revigorer pour le sprint final. Ajavon a fière allure et il devrait, avec cette densité politique, sauf félonie à grande échelle, rester dans le peloton de tête de la course du 28 février. Et la présidentielle pourrait bien être une affaire de destin. « A mon destin, je ne tournerai plus le dos. Je ferai face et je marcherai », rassure le candidat citant le roi Béhanzin.
Ajavon n’a qu’à avoir foi en sa vocation politique de briguer la présidence de la République. Le milliardaire a les moyens de ses ambitions. Avec le coup de pouce du destin, l’homme d’affaires mise solennellement sur le levier politique.
Qui a dit que Ajavon ne sera pas dans le starting-block ? L’homme d’affaires a balayé les sciures versées par les rumeurs et la campagne d’intoxication sur son projet. Dans la ferveur politique et l’ambiance de feu insufflée à l’évènement par la foule en surexcitation, le Président Ajavon a un désir ardent d’être le chouchou des urnes. Après la déclaration de candidature, la vraie occupation du terrain. Derrière Ajavon, la machine politique tournera à plein régime. Avec toujours la voix du destin, une voix plus pressante et plus exigeante.

4-01-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)