Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Le rêve de l’opposition

La majorité parlementaire dévoile, non enthousiasme, son projet politique pour la conquête du pouvoir. Le recours à la candidature unique n’est pas un procédé nouveau. La grande famille de l’opposition a officialisé son intention d’aller au charbon en bloc. Longtemps noyé dans ses fantasmes politiques, le camp anti-Cauri quitte brusquement les nuées et descend dans un conclave inspiré pour endiguer la poussée Fcbe et étouffer les velléités embaumées par les effluves du « après nous , c’est nous ».
Comme une réplique politique à la grande réunion des Fcbe, le rendez-vous de l’opposition donne un coup de pouce à la dynamique électorale. La présidentielle devient potentiellement une affaire de blocs avec les appels mobilisateurs lancés des deux pôles. La bouée de sauvetage est toute trouvée : la candidature unique. Elément d’ascension pour l’opposition et outil de conservation du pouvoir pour la mouvance Fcbe. Le mode d’emploi pour Yayi reste les primaires assorties de la politique d’ouverture. Dans la maison hostile aux Cauris, on tente vainement de panser les plaies fratricides avant le grand saut et l’assaut final. Quelle piste explorer dans la désignation du candidat unique ? Mystère.
Dans la nostalgie de l’illusion rampante, « ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise », le conglomérat non Fcbe embrasse ses chimères. C’est à environ trois mois de la clôture du dépôt des dossiers de candidatures que l’opposition veut défricher son champ politique dans la perspective d’introniser son roi. Le timing paraît plutôt anecdotique au regard des choses à dépoussiérer avant d’aboutir au consensus. On n’est pas surpris par la cloche des divergences sonnée presque mécaniquement dans la grande chapelle d’une majorité qui a écrit l’histoire en portant Adrien Houngbédji au perchoir contre le rouleau compresseur Fcbe alors condamné au flop et à la révision de ses ambitions. Confrontée à la petite guerre entre pro et anti candidature unique, cette opposition désormais pressée par le temps doit trouver le bâton magique pour transformer la querelle interne en une unanimité autour du projet. Les deux tendances semblent inconciliables dans cette ambiance préélectorale où des engagements inavoués sont déjà pris dans les grottes politiques.
Difficile mais pas impossible pour l’opposition de réussir le miracle de la candidature unique alors que octobre s’évapore progressivement et que la fin de l’année s’annonce dans le flou politique total. Il y a une sorte d’hypocrisie qui colore cette communion recherchée dans les veines d’une plaisanterie politique. L’Union fait la nation (UN) est lancée à toute vitesse dans la campagne pour les primaires. Le Prd a affiché sa vocation de prendre le navire de la mouvance et travaille pour ne pas rater l’embarquement. La Rb a son plan. Sacca Lafia, député de l’Alliance Soleil a fait l’apologie de la liberté de chaque formation politique d’aller à la présidentielle, balayant ainsi les vertus scotchées à la candidature unique.
La présence de toutes les forces de l’opposition à ce conclave de la majorité parlementaire met à l’actif de la messe politique, une crédibilité que seule la sincérité collective validera. Tous les députés Prd, Un, Rb-Rp, Alliance Soleil, Fdu et And (hormis les trois élus versés dans l’apostasie) ont pris la route de la mobilisation contre le pouvoir cauri. Avec la senteur de cette majorité qui a porté le leader arc-en-ciel au perchoir et les résonances d’une union retrouvée, l’opposition montre sa capacité de faire bloc pour assurer sa survie politique.
La rhétorique de la candidature unique sera stérile si elle n’est pas soutenue par un pragmatisme politique pavé de grandes concessions. Le regain d’intérêt pour cette option à quatre mois de la présidentielle apporte la preuve que l’opposition est en plein doute et cherche toujours la solution pour éviter le pire. Le rêve risque d’être compromis par l’impréparation et les faux-semblants.

22-10-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le refus du dialogue
26-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | ... | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | ... | 1380

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)