Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Les cadors sont au rendez-vous !

Après la clôture du dépôt des dossiers de candidatures à la présidentielle, le starting-block livre les visages des prétendants à la succession de Boni Yayi. Une cinquantaine de candidats sur la ligne de départ, en plein échauffement dans l’espace privilégié des présidentiables. En attendant l’ouverture officielle de la campagne électorale et la ruée massive vers le marché des suffrages, les pronostics politiques sont relancés sur les performances des têtes d’affiche de la compétition du 28 février prochain.
L’épisode du dépôt des dossiers a offert des séquences et une pédagogie que la présidentielle devrait répandre dans ses effets. Globalement, on n’a pas été surpris par les premières vérités de la marche vers le scrutin du 28 février. Sur le nombre de candidatures, nos prévisions n’ont pas été démenties. Le chiffre est astronomique : une cinquantaine de postulants. Et comme prévu, l’ultime journée a connu une avalanche de dossiers et un ballet politique très animé. Sans surprise, les bouffons étaient de la fête. Et évidemment, des dossiers ont été rejetés pour pièces manquantes.
Promesse de présidentielle haut de gamme, tous les Grands ont répondu présent. Tous ont arboré les maillots de leurs équipes. Et donc tous se sont lancés dans la plus grosse bataille politique de la démocratie. Le candidat des Fcbe, Lionel Zinsou est partant. On savait que, porté par la machine cauri et béni par le président sortant Boni Yayi, le premier ministre ne devrait pas gaspiller ce privilège rare. Mais, grosse sensation, Zinsou bénéficie des précieux leviers du Prd et de la Rb. Avec un logo portant les symboles Rb, Prd et cauris, le candidat de la mouvance prend de dimension. On n’avait pas forcément imaginé ce scénario même si les indiscrétions filaient cette hypothèse. Ce logo a un poids politique impressionnant.
Les Grands, disais-je, sont au rendez-vous. Patrice Talon fera le combat de la présidentielle. Et l’ancienne télécommande descendue dans l’arène promet la victoire. Revigoré par des soutiens politiques de rang, Talon est mû par ses ambitions légitimes. L’autre homme d’affaire candidats, Sébastien Ajavon a aussi répondu à l’appel de l’histoire. Auréolé par des soutiens d’envergure, il n’a plus le choix. « A mon destin, je ne tournerai plus le dos, je ferai face et je marcherai », dit-il, citant le roi Béhanzin.
Impossible d’imaginer l’absence du chantre de la « Nouvelle Conscience » à la présidentielle. Et Pascal Irénée Koupaki ne pouvait échapper à cette phase de sa vie. L’ancien premier ministre a fait l’escale décisive de la Céna pour le dépôt de dossier qui officialise son rêve de briguer la magistrature suprême. Après l’expérience de 2011, Abdoulaye Bio Tchané était très attendu pour le grand match de février. Et il n’a pas trahi les attentes. Avec un capital électoral de 6% à améliorer pour se hisser au sommet de l’Etat, Abt sait sur quels pieds danser au bal des présidentiables.
Arrivé quatrième de la dernière présidentielle, le député Issa Salifou très courtisé, notamment par les opérateurs économiques candidats, a décidé de rouler pour lui-même et surtout de bousculer la hiérarchie. On ne devrait pas être surpris par un raz-de-marée Saley dans l’Alibori et des suffrages glanés sur toute l’étendue du territoire national.
Longtemps stagnée dans une forteresse d’incertitudes, la présidentielle dévoile les noms des compétiteurs. Finalement, les candidatures citées depuis des mois sont confirmées. Les militaires annoncés, les généraux Robert Gbian et Fernand Amoussou et le colonel Akanni sont bel et bien présents. Toujours dans la file indienne, Kogui , Gbèdo , Célestine Zannou , Aké , Atao , Koovi , Agbessi ….et les autres rêvent de vivre leur conte de fée. Au nom de la démocratie, le fauteuil de Yayi attire la meute. Une cinquantaine de candidats ! Les poids lourds Zinsou, Talon, Ajavon, Abt, Saley sont là. C’est l’essentiel !

13-01-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)