Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Les cauris malgré la rupture !

Les cent jours de la rupture ont fait bondir quelques têtes d’affiches de la maison Fcbe. Depuis l’échec du candidat de l’Alliance républicaine, la famille du yayisme semble touchée par la pandémie du silence. Le bilan de Patrice Talon a libéré des thuriféraires du régime défunt de la phobie de la parole. Et le plongeon dans le décryptage a dilaté la nostalgie des temps du vacarme des chantres de la refondation. Avec le désert d’opposition et l’assèchement de la contradiction, la démocratie écumait ses tares. Le risque de la pensée unique devenait une menace.
On a enfin retrouvé de yayistes pur-sang dans l’arène. Déchu du trône malgré les suppliques pour une prolongation sur la couronne, Yayi n’a plus le privilège des initiatives dans son propre camp. Paralysés par la présidentielle renversante et le rêve brisé de « l’après nous, c’est nous », les disciples moulés dans la prétention de la continuité se sont englués dans l’éther artificiel pour rouler dans les eaux de stagnation. L’agitation de l’ancien idéologue de l’hyperprésidence et roi du populisme n’a pas provoqué la levée en masse et la descente précoce et brutale dans le sable des dénonciations.
La célébration des cent jours du Nouveau départ a donc finalement offert à des cauris, l’opportunité de briser la dynamique du silence, de passer à l’offensive et de mettre la rupture sur la sellette. Les anciens ministres Gustave Sonon et Benoit Dègla ont tenté de souffler le chaud et le froid et rechercher leur équilibre dans un discours politique chargé des ingrédients de l’hybridisme malgré la volonté commune de jeter la pierre dans la mare de la rupture.
En chef d’orchestre de la résurrection cauri dans l’ambiance des cent jours, Eugène Azatassou, coordonnateur des Fcbe, a retrouvé la parole. Un grain du yayisme, la rhétorique anti Talon diluée par des jets de concessions et les fibres des apparences utilisées : la stratégie est pleine de finesse pour l’un des fidèles de l’ancien chef de l’Etat. L’inusable Azatassou excelle dans ce genre d’exercice. Souvent au front à l’ère du pouvoir Fcbe, l’homme du président était en mode cent jours pour déteindre l’autosatisfaction du garde des sceaux du Nouveau départ et atténuer l’effet de l’euphorie sur lequel triomphe Joseph Djogbénou.
Ce n’est pas facile, en ces temps du « talonnisme » de trouver dans la famille des Fcbe des candidats à la parole. Même les cent jours n’ont pu ramollir l’obstination des abonnés au mutisme. Beaucoup dans le camp des vaincus du 20 mars, notamment dans le premier cercle du yayisme, ont encore les tubes digestifs ambulants et espèrent des entrées dans la rupture pour porter le masque de la félonie et de l’opportunisme politique.
La troupe Fcbe et affidés est dégarnie. Sans les fous du roi , désormais en apostasie , sans les chiens d’attaque, mais avec des barons allergiques à la parole, le camp cauri se meurt dans la fosse de l’indécision et de la peur. Condamnée à séjourner dans l’enfer de l’opposition, Fcbe subit les affres de l’incertitude. Ceux qui, il y a quelques semaines, montraient leurs muscles sont étrangement éteints par le sacre historique de Talon et surtout une présidentielle qui aura naufragé la barque et laissé au fond de l’océan, des illusions perdues.
Heureusement que Azatassou n’a pas perdu sa langue. Toujours loyal et prêt à mettre la parole au service de Fcbe et de son éternel chef, Boni Yayi. Prêt à passer à l ‘offensive pour apporter une dose de contradiction.

19-07-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)