Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Les Gendarmes à l’Intérieur !

Plongée dans une insécurité absolue, la République est en état d’alerte. Devant l’hécatombe et l’ampleur des braquages, le pouvoir de la rupture sur la sellette cherche la thérapie de choc pour combattre le fléau. Dernière trouvaille de Talon : la mise de la direction générale de la gendarmerie nationale à la disposition du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique pour emploi dans l’accomplissement de sa mission sécuritaire. L’insécurité est devenue rebelle à la gouvernance et fait trembler la nation. Le chef de l’Etat durcit le ton et joue la carte de l’efficacité.
Au fait, la décision de Talon n’est pas unilatérale. Le Président de la République s’est inspiré des conclusions de la commission en charge des réformes des forces de sécurité et de défense. L’insécurité galopante a fertilisé les recommandations et abouti à la concrétisation de l’attelage gendarmerie police. L’idée n’est pas nouvelle mais le pragmatisme de la rupture a fait bouger les lignes. La gendarmerie garde son statut militaire. Elle est seulement mise à disposition pour emploi.
Dans la logique de la restructuration des forces et la politique nationale de sécurité intérieure, la gendarmerie passe donc sous la tutelle du ministère de l’intérieur. Incontestablement, une bonne nouvelle pour le pays. Les gendarmes en tant que forces de défense peuvent légitimement être utilisés sur le terrain sécuritaire sans perdre leur identité. Sur les deux piliers gendarme et police, on visera la délivrance dans cette jungle qui abrite la foire des hors-la- loi.
Talon vient de prendre l’une des meilleures décisions de son quinquennat. Les gendarmes avaient toujours souhaité cette mise à disposition au ministère de l’intérieur. Identifiés dans la défense et la souveraineté nationale, ils ne pouvaient bénéficier des aides massives accordées par les partenaires à la sécurité. Ce nouveau cap devrait leur permettre de prouver leur efficacité dans la croisade contre les malfrats. La France de Sarkozy a expérimenté avec succès ce mariage gendarmerie-police. L’escalade de l’insécurité exige qu’on passe à cette stratégie, surtout que nos gendarmes ont la réputation de mener des opérations musclées et fécondes. Et leur large couverture du territoire national est un atout dans la protection des citoyens.
Les exigences des nouvelles menaces impliquent une politique nationale de sécurité intérieure rationnelle et redoutable. Au ministère de l’Intérieur, la gendarmerie devrait bénéficier du budget de sécurité et faire le job. En cette ère des grands défis sécuritaires, le changement de tactique et cet hybridisme salutaire portent les espoirs d’un peuple trop secoué par les attaques et l’arrogance des fripouilles.
L’opération Mamba n’a pas apporté la sérénité escomptée. Les malfrats semblent opposer la réplique à la stratégie proposée et font proliférer les nids du mal. La psychose devient pesante. Elle vire à la torture morale et à la mutilation de l’esprit. Une vraie peur obsessionnelle que les lacunes sécuritaires ne permettent pas de dissiper.
Le nouveau départ a cru immédiatement exorciser le mal en faisant le nettoyage dans les directions générales de la Police et de la gendarmerie. La carte tentée n’a pas mis fin à la faillite sécuritaire. Les gangsters ont encore des ressources pour passer à l’offensive et contrarier les forces de sécurité. La solution de la gendarmerie est potentiellement salvatrice.

22-09-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
C’est le cinquième pilier de l’Islam. Et tout musulman rêve d’accomplir ce rite au moins une fois dans sa vie. Qu’importe le montant à débourser, les (...) Lire  

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)