Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Les premières pierres de fin de mandat !

La fin de règne de Boni Yayi pourrait être une histoire de pierres. Non pas l’intifada mais une vaste campagne de pose de premières pierres. Le chef de l’Etat lance de nouveaux chantiers dans la République en proie à un envahissement des éléphants blancs. Yayi est dans sa dynamique, aidé par une hyperactivité absolue et des ambitions réglées avec les pulsions de la vaine émergence. Le président ambitieux, désormais pressé par le temps, roule à toute vitesse.
Zénon d’Elée avait prévenu. Achille aux pieds légers ne rattrapera jamais la tortue si celle-ci prend départ avant lui. Yayi semble accélérer mais sur le terrain, le constat ne répond pas au rythme apparent imprimé à la gouvernance des pierres. On tourne en rond sans répit malgré l’embrayage et la poussée des moteurs de l’hyper présidence. La fin de règne pavée de chantiers n’évacue pas le scepticisme des masses. Le Président est dans l’ambiance des poses de premières pierres. L’exercice devient même une passion pour Yayi doté probablement de bonnes intentions. Mais la traînée de l’inachevé fortifie des éléphants blancs.
La pose de première pierre ressemble désormais à un rituel auquel obéit le pouvoir cauri pour entretenir l’illusion. Et la randonnée du Président sur des sites artificiels soulève de la poussière et laisse du néant. On s’interroge en cette fin de séjour à la Marina sur le bien-fondé des récentes poses de pierres et l’extase généralisée. Devant le miroir aux alouettes, Yayi n’est visiblement pas en panne de persévérance. En cela, il impressionne le chroniqueur.
Les descentes du Président sur les lieux de poses de pierres accouchent parfois de l’ennui malgré sa volonté affichée de transformer certaines villes, en Paris ou Singapour. L’histoire de pierres débouche sur l’illusion. C’est Sisyphe condamné à faire rouler sur la pente d’une montagne un rocher qui retombait toujours avant d’avoir atteint le sommet. On est toujours dans une affaire de pierres. Yayi n’est pas le personnage du roman de Camus, le Mythe de Sisyphe, mais la refondation colle bien aux grandes enjambées dans l’inachevé.
A cette allure, le risque de laisser à la postérité une République d’éléphants blancs est grand. La menace pèse sur l’équipage de la refondation. Yayi est plutôt très attendu à d’autres endroits jugés prioritaires. Les Béninois applaudiront ses visites quotidiennes sur le chantier de construction du siège de l’Assemblée nationale, il peut élire domicile sur le précieux chantier de Dogo bis, ou faire des escales régulières à Maria Gléta… des scandales couvent sous ces monstres sous une odeur d’impunité. Aucun cadre n’est encore sanctionné, notamment dans l’érection des éléphants blancs de Maria Gléta et le drame financier qui s’est joué sur le site de l’improbable nouveau siège du Parlement.
Dans le bain de l’impunité, Yayi laisse les éléphants blancs pour s’occuper de l’œuvre de pose de premières pierres. La fin de mandat lui impose l’achèvement des travaux entamés. Combien de chantiers seront achevés avant le 06 avril 2016 ? Combien d’éléphants blancs resteront derrière le pouvoir Fcbe ? Le défi a l’étoffe de pari pour le chef de l’Etat. Mais lui, parait moins absorbé par l’enjeu de l’efficacité et l’obligation de résultat.
Question de priorité. Il serait rationnel de se concentrer sur les chantiers menacés du glaive de l’inachevé que d’explorer le vide. Le pays mérite mieux que le gâchis et les scandales sur les sites qui engloutissent de milliards sans enfanter de choses utiles pour la nation. « L’avenir, fantômes aux mains vides, qui promet tout et qui n’a rien », disait Hugo. Le folklore populiste est inapte à mettre le pays sur les rails du développement.
Après le fameux 06 avril et la passation de pouvoir à la Marina, on fera le bilan exhaustif des éléphants blancs issus des sorties bruyantes et poses de pierres de l’ère cauri. Yayi en portera la lourde responsabilité.

26-08-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)