Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Mandat unique sous l’épée !

Talon écrit sa propre histoire à la Marina avec la vocation inédite d’un quinquennat à la présidence. Et le projet de mandat unique, réforme phare du Nouveau départ, est censé provoquer une petite révolution. La démocratie s’apprête à offrir des émotions variées à la nation. Sur le terrain, la polémique devient l’expression de l’emballement. Mais, Talon illustre en actes les vertus d’un seul mandat par une volonté convertie en courage politique sur certains dossiers.
Indubitablement, le mandat unique porte en lui-même les semences d’une gouvernance purgée du populisme et de l’excitation permanente sur fond de campagne électorale précoce et parfois burlesque. La quête d’un nouveau mandat , on l’a vu pendant la dernière décennie, est source d’aberration, de fantaisies et de dangereuses glissades. La République soumise aux caprices et humeurs du président obsédé par la longévité au pouvoir est mollement balancée dans des épisodes périlleux. Marches de soutien, messes d’action de grâce, prières pour le « dieu » du palais et autres initiatives hilarantes avaient permis de fortifier le culte de la personnalité et de rouler dans la poussière puis dans la boue du non-sens.
Et voilà Talon en messie de la rupture, inventant un mandat unique, après le règne musclé de son prédécesseur, auteur du K.O jeté dans la vidange d’une continuité trop polluante. L’idée à la fois géniale et potentiellement féconde ne gomme cependant pas d’emblée le scepticisme et la méfiance, car il est difficile de parier sur les vices et vertus d’un président à mandat unique s’il ne plane sur lui l’épée de destitution en cas de dérapage. D’où la nécessité voire l’urgence de trouver des mécanismes de révoquer le Président si sa gouvernance vire à la catastrophe. Il faut donc inclure dans les réformes la révocabilité du Président pour mettre le peuple à l’abri des exactions de dictateur fou.
Comme les Etats-Unis qui ont prévu dans leur Constitution la procédure de l’impeachment, le Bénin de la rupture avec Talon, promoteur du Nouveau départ doit faire de la possibilité de destitution du chef de l’Etat un des piliers des réformes. Le scandale du Watergate avait emporté Nixon dans l’une des plus grandes démocraties de la planète terre.
Le risque qu’un président non reconductible fasse à sa tête dans une chevauchée affreuse, est réel. Et Talon, le réformateur de la République, inoxydable partisan du mandat unique pour cause « d’exigence morale », sait par empirisme politique que la menace de la gouvernance par instinct est à prendre au sérieux. Encore maitre du jeu, il doit aller loin dans les réformes en donnant de l’éclat au mandat unique avec cette fenêtre sur la destitution du Président.
Sur le trône, le roi doit craindre l’épée et éviter de trop s’agiter. Pour que le mandat unique, projet vertueux, ne fabrique de monstres à la Marina, Talon, homme de progrès et de développement, a encore les coudées franches en vue de l’introduction de dispositifs contre une éventuelle folie du Président de la République.
La roue de l’histoire tourne sous l’impulsion du Nouveau départ. L’ancien homme d’affaires lancé victorieusement en politique a les atouts pour marquer les esprits et épargner aux générations futures, les affres d’une gouvernance catastrophique. Avec la magie des réformes politiques et institutionnelles et surtout la révocabilité du Président.

22-06-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)