Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Nouvelle leçon pour Yayi !

Boni Yayi découvre la cruauté de la politique. Moins de deux mois après son départ du pouvoir, l’ancien président est sans doute au courant des bouleversements au Palais des Gouverneurs. L’écho du déchirement dans la famille cauri a envahi la République à l’ère de la rupture. Yayi, s’il n’est pas sur une autre planète, a appris la naissance du groupe parlementaire « Bénin Uni et solidaire » (Bus) qui a pris le train Talon. Le Nouveau départ recrute les pensionnaires de l’écurie Fcbe. L’allégeance au successeur de Yayi se fait à un rythme vertigineux et de manière spectaculaire.
Fiction ou réalité ? Yayi devrait encore être sous le choc à la lecture de la grille offerte par ce groupe parlementaire dans lequel figurent des noms qui ont longtemps chanté à la gloire du pouvoir cauri et qui tournent casaque à une vitesse de croisière. Arifari Bako et Jean-Michel Abimbola jouent la symphonie "talonniste" à l’Assemblée nationale. Aké Natondé, lui aussi élu sur la liste Fcbe, change d’équipe à l’hémicycle. Certes, ces trois anciens ministres de la vaine refondation avaient déjà rejoint la machine de la rupture avant la raclée infligée au candidat unique de l’illusion cauri, Zinsou. Natondé et Bako faisaient alors leur baptême du feu traumatisant à la présidentielle. Abimbola signait un nomadisme hallucinant en quittant le camp de l’Alliance républicaine pour porter le maillot de la rupture entre les deux tours.
Yayi a des regrets à gérer et une nouvelle leçon à tirer de la saignée parlementaire à Fcbe. Son combat politique lors des dernières législatives s’est révélé une pêche pour autrui. Finalement, Talon récolte les fruits de l’engagement de l’ancien président. Bako et Abimbola notamment ont fait sensation dans la nouvelle sphère Talon en vogue. Yayi s’était pourtant jeté à l’eau pour eux au risque même de naufrage sur les vagues des dérives et des intrigues. Le leader cauri, dans sa quête obsessionnelle de députés, faisait son show parfois trop chaud sur d’envolées régionalistes, un concert d’injures et de provocation. Evidemment, son fameux refrain « Yinhouè » agite encore les mémoires.
Malgré lui, Yayi est déjà un homme du passé. Emporté par le temps, il ne représente plus un pôle d’intérêt. Condamné à l’isolement, l’ancien homme fort de la Marina est désormais face à son impuissance devant la fuite des jours et l’érosion de son autorité. Chose inimaginable, il y a encore quelques semaines, les Fcbe ont, deux fois, rejeté son invitation à une réunion politique. Fragilisé par la perte du pouvoir, Yayi refuse d’épouser l’évidence et de changer de cadence.
Les nouvelles provenant de l’Assemblée nationale sont plutôt de nature à contraindre l’ancien chef de l’Etat à quitter l’illusion nostalgique et enfin descendre sur terre. Fcbe est en train de faire sa toilette dans le fleuve de la rupture en crue. La rivière Yayi étant asséchée depuis la sanction tombée sur la continuité et l’éradication du potentiel fléau du « après nous, c’est nous ».
Les bouleversements à l’hémicycle apportent leur grain de pédagogie politique. Talon doit être l’anti Yayi et éviter à tout prix de s’investir dans de combats politiques profitables à des gens mus par l’opportunisme. La légende de la rupture n’a qu’un quinquennat. Et le temps presse. Pour gagner le pari du miracle, la recette est simple : éviter l’hyperactivité politique si chère à Yayi.

18-05-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)