Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Pas de prière pour Talon !

Le successeur de Boni Yayi boucle ses cinq mois à la Marina. Depuis le 6 avril, la République à l’ère de la rupture affiche ses contrastes après le départ acté des chantres de la continuité et leur cortège d’insolites et d’absurdes que cimente le culte de la personnalité. Le yayisme se nourrissait de marches de soutien et de messes d’action de grâce pour l’ancien président déifié. Mais pas de prière pour Patrice Talon. Les suppliques à Dieu ont miraculeusement pris fin suite à l’épisode illusoire du changement et de la refondation.
Les voix ont cessé de s’élever vers le ciel pour implorer la grâce de Dieu pour le chef de l’Etat. Les prières organisées pour la longévité et le succès du Président ont pris fin dans les Eglises et les Mosquées. Les bains spirituels artificiels exhibés en faveur du prince sont emportés par le régime défunt et ses affidés. On est subitement sortis de la théâtralisation de la prière dans laquelle excellent les acteurs ubuesques de l’espace public.
Talon ne mérite-t-il pas de prières ? Son prédécesseur Yayi, au cœur des évocations divines et du délire de psalmistes en transe, se noyait lui-même dans les bondieuseries au point de provoquer les troubles psychiatriques de gens qui le prenaient pour Jésus ou Dieu. Les séances de prières initiées par les hommes politiques pour leur mentor justifient l’hérésie collective. La politisation de la religion et l’envahissement des allées du pouvoir par les escrocs se réclamant hommes de Dieu, avaient entrainé la grande perversion. Le pseudo-rituel de la rédemption gonflait les manœuvres.
Ce n’est pas un fruit du hasard, si l’avènement de Talon et de la rupture sonne le glas de l’époque des rituels et prières pour le chef de l’Etat. Soit les prières étaient suscitées par les thuriféraires du régime cauri à la solde de Yayi. Asservi à l’obsession d’un troisième mandat, l’ancien président faisait alimenter son instinct par la mobilisation des masses pour la propagande dans les lieux de culte avec des prières. Soit les prières étaient un instrument pour donner le change et tenter de distraire l’opinion publique.
Sous le règne Fcbe, les effets d’annonce allaient de pair avec les prières opportunistes, les poses de pierre, les actions d’éclats et les inaugurations fantaisistes provoquaient le délire et les litanies vaseuses. Avec Dieu et les Saintes Ecritures pour le maquillage spirituel et le défoulement, on s’empêtrait dans l’esbroufe. La résolution magique de l’équation du délestage par Talon aurait généré une saison intense de prières si l’icône du Nouveau départ avait ce réflexe et cette culture de la négation poussée à la caricature.
La dangereuse comédie des cauris est mise à nu. On s’est amusé avec Dieu pour flatter l’ancien jongleur de la refondation. Des prières populistes pour Yayi ont montré le degré d’impudicité des gourous et autres zélés du régime défunt. Avide d’honneur et de gloire, l’ancien leader des Fcbe cultivait son pouvoir sur les simulations avec les gros sponsors des prières qui alimentent les grossières séquences du long feuilleton du yayisme.
On sent les effets de la rupture. Après dix ans de prières fomentées et le spectacle de déraison, la nation est désormais à l’abri du bal des pitres. Une nouvelle gouvernance.

7-09-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)