Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Pour qui votes-tu ?

Plongée dans la fièvre de la présidentielle, la nation retrouve ses réflexes politiques et masque à peine son impatience. Pour la sixième fois à l’ère du renouveau démocratique, les électeurs seront dans l’isoloir pour choisir leur président de la République. Devant la foule de 33 candidats et un bulletin unique volumineux, le geste devrait finalement célébrer un seul postulant et être fatal au reste de la troupe. Dans la masse des variables, quelques déterminants du vote forment les constantes qui feront encore agir les électeurs.
A quelques jours de l’afflux vers les centres de vote, les motivations trouvent refuge dans la grande hypocrisie. Globalement, on n’échappera pas à ces influences externes qui modulent la conscience. Ce ne sera pas forcément le libre arbitre et ce drame intérieur dont est victime le Vieux Amédée Fleurissoir dont parle André Gide dans les « Caves du Vatican ». Le 28 février prochain ou en cas de report, le 06 ou 13 mars, l’un de ces déterminants viendra éclairer la lanterne de la conscience devant les urnes.
L’argent jouera encore un rôle majeur dans la présidentielle. L’entrée dans la course des hommes d’affaires, anciens sponsors de la politique, remet l’argent au cœur de la campagne. « Seule la fin justifie les moyens », dit l’adage. Les milliardaires ne devront pas rechigner à utiliser l’atout financier érigé en instrument de combat politique. Du coup, la présidentielle peut bien être celle des grosses fortunes. La machine politique héritée de l’hybridisme Fcbe-Prd-Rb assise sur une mine d’or ne boudera pas son plaisir de jouer la carte de l’argent. Tant pis pour les pauvres et autres indigents du starting-block.
Le facteur ethnique sera au rendez-vous de la présidentielle dans un pays où le régionalisme est un vecteur de gain politique. On vivra encore l’exacerbation des passions identitaires. La campagne pour le vote du sang mettra en transe des candidats primitifs. Les vocables, « nord », « sud », « frère », « sœur », et des digressions sur l’appartenance ethnique vont polluer le discours politique.
L’appareil politique reste un élément clé. Les partis et alliances de partis donneront des consignes de vote que le militantisme et l’identité politique se chargeront de mettre dans la balance. Les candidats qui gagneront la bataille de l’adhésion politique peuvent prétendre jouer les premiers rôles. Dans la veine politique, les positionnements après l’élection devront arracher la décision de vote à certains électeurs.
Perçu comme l’expression de la vision des candidats, le projet de société est un déterminant, même si sous nos cieux, il semble de plus en plus peu captif des intérêts des électeurs. Quelle gouvernance propose le présidentiable ? Quel projet porte-t-il pour les secteurs de la santé, de l’énergie, de l’éducation, des transports, du sport… ? Le débat, malheureusement, n’emballe pas systématiquement les esprits.
Le charisme du candidat est un atout. Son carnet d’adresses peut faire agir l’électeur dans l’isoloir. Un homme de réseaux mondialement respecté peut séduire l’électorat avec ses ficelles relationnelles et sa capacité à faire exister l’Etat dans ce monde devenu un village planétaire.
L’argent, l’ethnie, le projet de société, l’idéal partisan…Seul avec sa conscience, l’électeur choisira.

11-02-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)