Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Quand le terrorisme s’invite dans la présidentielle !

Envahie puis consternée par l’écho des attaques terroristes de Paris, la nation s’interroge sur le destin de la République, surtout que le Grand voisin de l’Est est constamment endeuillé par la folie meurtrière des Jihadistes. La sécurité devient l’enjeu de la présidentielle. Jusqu’ici enfouie dans le sous sol des banalités, cette question existentielle refait surface dans ce monde en proie à la terreur. Avec les morts de Bamako et le massacre au cœur de la capitale française, on semble désormais coincé dans de grosses incertitudes.
Le cerveau présumé des attentats de Paris , Abdelhamid Abaaoud est tué mais Salah Abdeldam , un membre du commando est toujours dans la nature. Aux centaines de morts recensés en France s’ajoutent la vingtaine de l’hôtel Radisson au Mali. Les adolescentes enlevées à Shibok sont toujours aux mains de Boko Haram et de son commandant de bord Abubakar Shekau. Dans un endroit perdu de la Syrie, l’autoproclamé calife Abou Bakr al-Baghdadi, emballé dans une idéologie des actions crapuleuses, dirige les opérations de Daesh.
Pour les candidats à la présidentielle de février 2016, il est impérieux de se préparer à passer de l’étoffe de père de la nation à celle de chef de guerre. Où sont alors vos projets pour protéger le Bénin, havre de paix, contre le défoulement sanglant des fous de Dieu ? Quelle politique de sécurisation de nos frontières ? Les entrées sur le territoire national sont poreuses et exposent le pays à des incursions fatales de la pègre et des terroristes. A fleuret de peau, Boko Haram n’a plus de frontières. Et ceux qui aspirent à gouverner devront présenter le dispositif pour endiguer la poussée des héritiers de Mohammed Yusuf, le gourou du mouvement islamiste tué en 2009 par la police nigériane. Il n’y a pas que Boko Haram, le groupe Ansaru sévit dans ce vaste pays. Comment mettre le Bénin à l’abri des marchands de la mort ? Comment évacuer la psychose islamiste ?
La menace terroriste met déjà la pression sur les candidats à la succession de Yayi. Toute l’Afrique de l’Ouest est minée. La prise d’otage de l’hôtel Radisson est revendiquée par Al Mourabitoune de l’Algérien Moktar Belmokhtar dont le mouvement a fusionné avec le Mujao pour donner naissance à ce monstre dévastateur. Le mouvement national pour la libération de l’Azawad (Mnla) et le groupe Ansar Dine de Iyad Ag Ghaly sèment la terreur dans la sous région. Et sur le continent, Al Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et les Shebab de Mukhtar Abou Zubair de Somalie endeuillent des peuples par le carnage à la petite semaine.
Il faut faire face au défi sécuritaire. Au-delà du banditisme domestique, le terrorisme international est à nos portes. Le Radisson de Bamako, le Bataclan, le café de Paris, les marchés et les écoles du Nigéria ne sont pas si loin. Comment épargner notre territoire de cette guerre asymétrique ?
Les projets de société des prétendants à la magistrature suprême devront permettre de déceler leur capacité à donner une réponse stratégique à la menace du salafisme. On est malheureusement encore à l’heure des mouvements pour susciter des candidatures. Les partis et alliances de partis quittent timidement l’indécision. Le débat escompté risque de ne pas avoir lieu. A deux mois de la date de clôture du dépôt des candidatures, les acteurs politiques et des candidats portent leurs masques. Pendant ce temps, l’insécurité étend ses tentacules.

23-11-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : La Police républicaine arrive !
24-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un corps unique pour la sécurité publique. Une police républicaine contre la pègre. En janvier 2018, de l’étape de vision, elle passera à celle de (...) Lire  

Editorial : Le veto du parlement
24-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisatio
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Police républicaine arrive !
24-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le veto du parlement
24-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1140

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)