Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Récréation gouvernementale malgré l’enjeu !

En pleine période électorale, le régime en fin de mandat s’offre une scène plutôt anecdotique. Curieusement ulcéré par la corruption électorale, le gouvernement pointe du doigt des candidats jugés indélicats et dépêche une commission d’enquête auprès des sociétés Gsm pour faire la lumière sur les transactions financières effectuées les 4 et 5 mars 2016. Dans la ligne de mire, le Mobile Money et le Flooz. L’équipe Yayi dénonce l’achat de conscience par transfert de fonds, gonfle ses muscles et s’enfonce dans la surenchère pour se requinquer. Devant l’illusion du K.O, nos princes n’ont pu maitriser leurs nerfs.
Le candidat de la mouvance est contraint à un second tour et l’équipage de la refondation en proie à la panique fait diversion. Quand on sait gagner dans l’euphorie, il faut savoir perdre dans la dignité. A fleur de peau, l’Exécutif n’apprécie guère la présidentielle compliquée que vit le poulain de l’Alliance Républicaine. L’affaire de Flooz et de Mobile money qui met en boule nos autorités, fait sourire, surtout que les messieurs propres autoproclamés soulèvent la poussière dans la foulée des premières tendances du vote. Quel camp n’a pas utilisé l’argent dans cette campagne électorale ? Quel candidat sort immaculé de cette présidentielle financièrement éprouvante ? Le gouvernement doit éviter la stigmatisation. Le recours à des arguments fallacieux et ubuesques discrédite malheureusement le processus électoral.
Les gouvernants jouent les anges et déclarent une guerre inopportune que l’opportunisme politique justifie alors que passe l’ouragan de la rupture. Dans ce pays où la corruption est transversale, la marche verte bruyante de l’entame de règne s’est révélée inféconde. Après 10 ans de gouvernance tumultueuse, la corruption reste endémique. Même un nouveau né est déjà assez corrompu à la maternité et son passif de corruption défie l’évidence. Le fléau a touché toutes les couches et tous les âges. Ceux qui prétendent lutter contre la gangrène n’en sont pas guéris. La théorie de vertueux et de non vertueux n’est qu’une pure vue de l’esprit.
A quelques jours d’un deuxième tour très indécis, l’Alliance Républicaine et la Coalition de la rupture doivent savoir vendre leurs candidats. Sur le marché de suffrages, les électeurs sont exigeants. Le gouvernement et l’opposition n’ont plus le temps. Et si le produit n’est pas vendable, le marketing politique devrait lui assurer un bon positionnement. Au lieu de se concentrer sur un subterfuge plutôt amusant, le gouvernement doit penser à susciter autour de son produit une adhésion populaire indispensable pour gagner la présidentielle.
Le détour mal imaginé pour emballer puis distraire le peuple n’a ému personne. L’agitation fébrile sur Mobile money et Flooz et les menaces cocasses sur fond de subterfuges apportent la preuve supplémentaire de la peur tombée sur le pouvoir, ses alliés et affidés. Il s’agit d’une peur irraisonnée générée par les nouvelles tournures dans les urnes. Ceux qui agitaient le K.O n’avaient vraiment pas prévu le scénario renversant du 6 mars. Et maintenant, pour faire de l’effet, les artificiers s’en prennent aux Gsm tout en dégoulinant des coulées de laves dans le désespoir.
L’urgence n’est pas à la lutte désespérée contre la corruption électorale. Le deuxième tour pointe à l’horizon. Le Peuple choisira entre Zinsou et Talon, entre la continuité et la rupture. Ce n’est pas une affaire de Gsm ni une récréation autour de Mobile money et Flooz. Le destin de la nation se jouera dans l’isoloir.

9-03-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)