Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Talon ou le devoir d’être anti-Yayi !

Patrice Talon doit assumer son destin d’anti-Yayi et répondre à la soif généralisée de la rupture. Sur le Nouveau départ pèse le lourd héritage du régime défunt. Et Talon se coltine le job présidentiel de libérer le pays de ce fardeau écrasant. Longtemps coincé dans les affres des incertitudes, on voit l’espoir se rallumer après le vote historique du 20 mars. Mais dans la République trop minée par des dérives qui ont pollué la dernière décennie, l’état des lieux dévoile l’ampleur et la délicatesse des chantiers. Avec l’effroyable gouvernance et la politique du pire cultivées inlassablement, on a côtoyé l’impasse.
Le pays réputé pour sa démocratie a tangué sur des vagues qui auraient dû provoquer la catastrophe. Trois axes ont particulièrement subi la brutalité politique du yayisme : la cohésion nationale, la compétence et la sérénité. Le poison dissolvant de la gouvernance a failli entrainer le suicide collectif. Dans l’enfer de l’illusion de la refondation, on a broyé le noir alors que la politique hasardeuse des princes détruisait les cellules nationales. Le favoritisme et le clientélisme ont trouvé leur terreau dans la politique de pourrissement. Beaucoup de porteurs de bidons d’essence avaient érigé le feu en mode de gouvernance, et les foyers de tension se répandaient dans la République.
Promoteur du Nouveau départ, Talon doit travailler sur les pôles en ruine. La cohésion nationale relève d’une urgence. L’unité des filles et fils de ce pays devrait être le levier du renouveau escompté dans la fièvre de la rupture pour une gestion avec les ingrédients de la paix. Loin du discours musclé et des menaces à peine voilées. Touché par la crise de confiance, le pays a besoin de retrouver ses équilibres et son harmonie.
Sur une autre échelle, la compétence enfouie par la politisation à outrance dans les bas-fonds du sectarisme a des chances de retrouver de l’oxygène malgré le « désert de compétence ». Erigée en moteur de promotion à des postes de responsabilité, la compétence devient l’unité de mesure fondamentale pour le choix des responsables à l’ère de la rupture. Talon rallume les espérances éteintes sous le pouvoir Yayi. Pour la promotion de l’excellence et l’éradication du fléau de la médiocrité, Talon a vite trouvé la thérapie adéquate dans le quartier latin défunt , d’où s’étend le désert de compétence malgré le gisement de talents. Le yayisme avait compliqué les choses.
Finalement, la sérénité perdue pendant la décennie des incertitudes espère retrouver vie avec le nouveau vent de la rupture. Presque dans la déprime permanente et assommée de toutes parts par une avalanche de crises, la nation s’en remet à l’homme du Nouveau départ au quinquennat unique qui doit éviter la crise politique , la crise sociale , la crise morale , et évidemment la crise de confiance. Sortis de la jungle et d’une foire d’empoigne de dix ans, on veut désormais vivre dans la tranquillité. La paix, dit- on, n’est pas seulement l’absence de guerre. Le yayisme s’était illustré dans la mutilation psychologique et la vente de la peur.
Avec Talon, l’ancien célèbre exilé de la République, il faut maintenant débarrasser le pays du cocktail explosif. La volonté politique inscrite dans le projet du Nouveau départ a été fortifiée dans le discours d’investiture. Pour réussir son mandat, Talon doit continuer à être anti-Yayi.

19-05-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La manne culturelle en suspens
15-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Soumission ou sanction
13-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 900

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)