Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Vent d’escroquerie sur les obsèques !

Endeuillée par la mort de l’ancien président Mathieu Kérékou, la nation fixée sur le programme des obsèques reçoit en pleine figure le coup immoral du comité national des manifestations officielles . Le Conamo a livré un budget vertigineux évalué à un milliard deux cent millions de Fcfa. Pour enterrer l’illustre disparu, les organisateurs ont retrouvé une grossière inspiration pour inventer le milliard funèbre. Le montant sorti du couvent du Conamo devient vite l’enjeu des funérailles. Kérékou, même mort, est le fonds de commerce des fossoyeurs impénitents de la morale.
Les fantasmes du Conamo accouchent donc d’ 1milliard 200 millions de Fcfa. Au banquet de la mort, on se délecte ainsi de la corruption à grande échelle. Heureusement, le gouvernement a déjà rejeté les propositions de la honte. Heureusement. Mais le chroniqueur hébété, voire choqué par les intentions insalubres du Conamo, s’autorise à s’insurger contre les appétits primitifs de la galerie de cupides qui s’occupent des obsèques du regretté Kérékou. Rappelons le montant féroce rêvé par cet étonnant Conamo pour l’exercice organisationnel des obsèques historiques de l’ancien chef d’Etat octogénaire. 1 milliard 200 millions.
Et ce n’est pas seulement le chiffre astronomique ventilé sans pudeur qui provoque l’émoi et la consternation. Les sommes affectées à certains chapitres des dépenses prévues, font pleurer. Il vaut mieux en rire de peur de tomber en syncope. 1 milliard 200 millions disais-je. Il est réservé la somme dérisoire de 50 millions à la famille du Président défunt et 45 millions à des réparations. Le mausolée est juste coincé dans la mention « pour mémoire » et n’est pas pris en compte dans le milliard. Bref, le Conamo emballé par l’opportunisme lugubre, est obsédé par les dividendes des obsèques.
Ce Conamo fait pleurer. Plus que la mort, cette grosse machine respire l’oxygène de la mafia ruineuse prête à vivre en parasite. Et sa gloutonnerie n’a pas de frontière. Maintenant, la mort puis l’enterrement du Kaméléon lui offrent l’occasion de pillage économique. Mais, ce Conamo, un assemblage de sangsues, n’aura jamais le milliard de l’escroquerie. Jamais. Et c’est déjà l’une des rares bonnes nouvelles de cette fin d’année préélectorale dominée par les incertitudes politiques et surtout une fin de mandat pavée de sinistrose.
Triste Conamo. Tombée dans les caniveaux, cette structure se lave avec la boue et traîne la senteur de chose exécrable. A la petite semaine, le petit pays soumis à la vaine refondation, se déchire dans la crise des valeurs. On était néanmoins à mille lieues d’imaginer qu’il y aurait du soufre dans les intentions d’un certain Conamo en charge des obsèques du Général président.
Kérékou mérite mieux que l’esprit mercantile développé sournoisement sur son décès et son enterrement. Le Conamo a raté son escroquerie mais cette volonté d’exploiter financièrement le cadavre de l’icône de la République révèle les grandes plaies de la conscience et la perte des repères. Asservi à l’argent, on dévale avec enthousiasme dans l’ignominie.
Et ce Conamo enclin au milliard dans ses œuvres aurait dû faire preuve de retenue et éviter de porter les loques de l’immoralité en sortant de nulle part un montant gonflé à la pompe de la sinistre corruption. En cette saison des hommages à Kérékou, la pathologie de gain de prébendes continue de mouvoir une race de profiteurs qui polluent le deuil avec des initiatives dégoûtantes.
Le Conamo misait sur le milliard, au miroir de la mort. Le gouvernement a déjoué le coup du déshonneur.

11-11-2015, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)