Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Plume libre : Zèle et excès à la Haac !

Des chaines de télévision suspendues et des scellés apposés sur les portes de ces organes de presse. La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication a décidé de mettre fin « jusqu’à nouvel ordre » aux activités de E-Télé, d’Eden Tv et de la radio Soleil Fm. L’institution a préféré recourir à la brutalité pour assouvir ses appétits liberticides. La grande enjambée nuisible porte la seule signature du président de la Haac, Adam Boni Tessi qui a choisi d’éprouver la démocratie et d’émouvoir la nation. La navigation musclée et solitaire a débouché sur un acte fumant pour la fermeture des espaces audiovisuels de liberté.
J’ose croire que Tessi n’a pas voulu agir en bourreau des médias et qu’il a imprudemment versé dans l’excès et dans l’abus. Et qu’un zèle mécanique a vite tourné à une sentence liberticide. En plein 21ème siècle, notre démocratie subit ce genre d’absurdité. J’ose croire qu’il s’agit d’une réaction d’humeur guérissable et non d’une avancée dans les ténèbres au gré de l’instinct et d’agitation incurable. Tessi a manqué de finesse dans l’implacable chevauchée.
Les reproches faits à la radio et aux télés incriminées ne sont sans doute pas entièrement infondés mais restent insuffisants pour justifier la brusque et brouillonne suspension. L’écran de fumée a juste servi à démontrer une violation de la convention avec la Haac et valider une décision désastreuse dans un pays de droit et de démocratie. En cette ère de rupture, Boni Tessi traine étonnamment et avec enthousiasme les vieilles méthodes de régulation.
Le président de la Haac peut, en utilisant ses prérogatives, éviter l’excès et mettre les médias au pas. C’est le non usage de la force qui pousse à respecter son détenteur. A force de toujours montrer les muscles et de faire tomber le glaive, on devient le coupable de l’arène. Tessi a pris une option inopportune, incompréhensible et décevante. Bref, il érode la crédibilité de l’institution.
Maintenant que le président de la Haac a écœuré les professionnels des médias avec un acte primitif, une grossière suspension de télés et de radio, le chef de l’Etat doit veiller à ce que cette décision ennuyeuse ne dure pas dans le temps. Accusé à tort ou à raison d’être associé à cette maladresse, Talon doit aider à sauter le verrou pour que ce qui risque de ternir l’image de la démocratie ne soit qu’un incident.
La restriction des mouvements estudiantins a déjà suscité un traumatisme. Il faut à tout prix éviter un autre choc psychologique et la trainée des convulsions sociales. La presse est-elle une cible ? Bienvenue à la " démocratie Nescafé" et à la "dictature de développement " dont parlait passionnément Boni Yayi. Le Président de la Haac Adam Boni Tessi a paru mal inspiré devant une situation que la sagesse devrait rendre soluble sans une résolution punitive. Il faut vite lever la suspension qui pèse sur E-Télé, Eden Tv, et Soleil Fm. « La liberté de presse ne s’use que lorsqu’on ne s’en sert point », prévient l’hebdomadaire satirique français "Le Canard Enchainé". Adam Boni Tessi devrait quitter l’illusion pour s’adapter à la réalité.

30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)