Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : Boni Yayi et la belle « ouémènou »

C’était d’abord une phrase. Une petite phrase au cœur du discours de Boni Yayi, face à ses militants le lundi soir : « Je vous le dis, il n’y aura pas de Président sans les Fcbe. Le roi est dans nos rangs…Mais nous devrons changer maintenant de stratégie. Ouvrir les Fcbe à d’autres alliances. Certaines sont déjà prêtes, et n’attendent que notre appel. N’hésitons pas à les accueillir, afin de constituer un ensemble de grandes forces républicaines… ». Puis de la phrase, on est passé à l’acte. Ou plutôt à un début de l’acte. En effet, profitant de la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres de la Haute Cour de Justice, le Président du Parti du Renouveau Démocratique (Prd), a été reçu en audience par le Chef de l’Etat. En fin politique, Yayi a mis les petits plats dans les grands, pour cette rencontre. Le protocole a été spécialement prévu à l’occasion, pour un accueil « présidentiel ». Il ne manquait que le tapis rouge. Me Adrien Houngbédji a été installé au même rang que le Chef de l’Etat. On devine aisément la teneur des échanges, en cette veille du scrutin présidentiel. Le « dragueur » Yayi a sans doute usé de tous les arguments « chocolatés », pour conter fleurette à la dulcinée…Du « blaguer-tuer », comme le disent les Ivoiriens ! Evidemment, comme l’atteste la Fable, tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Et cette leçon valait bien un fromage, bien emballé pour la presse. Il y est question d’un compte rendu de tournée, dans deux parlements de notre sous région, et patati et patata…Tout ceci sous les yeux lumineux de son illustre hôte, qui ne l’a point lâché d’une semelle…Ah, le coup de foudre ! Que ne fera Yayi, pour cette belle créature « ouèmènou », si indispensable à la victoire de son camp aux prochaines élections ? Et notre « Fayivi » qui se sait irrésistible en ce moment, montera sans doute les enchères. Elle sait qu’ils sont nombreux, à lui faire les yeux doux…Alors, ce sera au plus offrant, ou au mieux disant…En attendant, Yayi Boni, désormais condamné à l’ingrat rôle de chef de famille, aura la lourde responsabilité d’arbitrer les combats d’ambitions entre les prétendants de son camp. Dieu sait s’ils sont nombreux. Entre le jeune Komi des Finances, le virevoltant magicien de Barthélemy, et l’expérimenté professeur Abiola, il faudra bien opérer un choix. A moins d’aller en chercher ailleurs. Ce ne sera pas le plus simple, tant ceci comporte de gros risques. Nombre de fidèles et « d’atchossou », pourraient y trouver prétexte, pour semer la zizanie au sein de la famille. C’est pour calmer momentanément les ardeurs que le chef de famille propose des primaires. Il est une évidence que même s’il y ajoutait des secondaires ou des tertiaires, le risque d’explosion sera toujours là. Et par-dessus tout, l’élu devrait non seulement plaire à sa dulcinée, mais surtout, la rassurer sur son avenir. Fayivi ne tenant pas à vivre d’amour et d’eau fraîche. N’oublions pas aussi, qu’elle a déjà été trompée par le passé. Ah les Hommes ! Elle en a tiré leçons. Peut-être que Yayi devra procéder par tirage au sort, ou élimination à l’usure… En tout cas, de sacrés « braconniers », auprès de qui la belle « ouémènou » a déjà « bouffé » plein de sous, rôdent. A la moindre erreur, elle sera purement et simplement « enlevée » par l’un d’entre eux. Et cet « exploit » sera célébré comme il se doit dans nos traditions. Alors Fayivi…t’as de beaux yeux tu sais….
Tafê

16-10-2015, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)