Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : Gratuité de la démagogie

Yayi Boni n’est pas candidat à l’élection présidentielle. N’empêche, il poursuivra sa « campagne » à lui, jusqu’ à la veille du premier tour, et même au-delà si nécessaire. Il vient à nouveau de « frapper », à travers sa dernière décision de « gratuité ».Une de plus. Pour emprunter une certaine phraséologie, disons donc que le Président-docteur Yayi Boni a décidé de rendre désormais gratuite, l’inscription pour les filles, de la seconde en terminale, dans les établissements d’enseignement public. Après donc la césarienne gratuite, les soins de santé gratuits, l’inscription à l’Université gratuite, le régime du Changement-refondation étend la gratuité aux filles, de la seconde en terminale. Et rien ne dit qu’il n’y aura pas d’autres « gratuités » avant la date fatidique du 6 Avril 2016 ! En tout cas, il y a de quoi souhaiter bien du plaisir au successeur de Yayi. Il n’héritera pas gratuitement du fauteuil de Yayi. Car il aura du pain sur la planche, ou plutôt la planche sur le pain… On imagine pour l’instant, l’embarras des chefs d’Etablissements publics, à propos de cette décision. Eux qui étaient jusque là confrontés à la rude équation des subventions devant accompagner la gratuité. Ce nouveau fait du prince qui leur tombe dessus, ici et maintenant, arrangera sans doute les parents d’élèves qui n’ont pas encore payé. Mais faudra-t-il rembourser ceux qui l’ont déjà fait ? A moins qu’on nous dise que la décision ne prendra effet qu’à la rentrée prochaine ! Donc en Octobre 2016, avec le futur président. Dans pareil cas de figure, cette promesse l’engagera-t-il ? Faisons le pari, mais elle ne sera pas…gratuite. Elle sera payante, exactement comme celle que vient de prendre le candidat Abdoulaye Bio Tchané, à propos du célèbre affaire I.c.c services : « l’une de mes principales décisions, a-t-il déclaré dans la presse, sera de m’engager à rembourser toutes les victimes du scandale ICC services. En effet, ajoute-t-il, c’est l’une des manières de rétablir la confiance entre le peuple et les gouvernants dans notre pays ».Voilà qui mettra à nouveau du baume aux cœurs des milliers de spoliés dans ce dossier. En effet, le candidat Yayi Boni avait pris le même engagement, à la veille de la dernière présidentielle. Donc dans une autre vie. Depuis, cette promesse s’est égarée dans les couloirs du Palais, ceci à la sortie d’une des nombreuses audiences accordées à l’Agent Judiciaire du Trésor, par… le Chef de l’Etat. Et voici qu’Abdoulaye Bio Tchané, droit dans ses bottes, s’engage à relever cet immense défi. Car pour lui, « le rôle de l’Etat est de protéger le citoyen, et dans cette affaire, cela n’a pas été fait »Tous les spoliés vivants, avec le soutien spirituel de ceux qui sont déjà décédés, devraient « gratuitement » se lever comme un seul homme, pour accompagner A.b.t. au Palais de la Marina. Par simple curiosité, on demandera nous autres à Bio Tchané, de nous dire la provenance éventuelle des 150 milliards de nos francs, nécessaires au remboursement des victimes. Des fameux biens meubles saisis ? Du budget national, déjà soumis à rudes épreuves ? On organisera peut-être un téléthon, du genre « cent jours pour rembourser les spoliés de Icc-services » ! Vivement la recette miraculeuse ! Cependant, heureux les spoliés qui croient sans… percevoir. Le royaume des politicards leur tend les bras…Gratuitement.
Tafê

24-11-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)