Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : L’Etat Yayi dans tous ses états

L’Etat Yayi ne se contente pas d’être « le plus froid des monstres froids ». Il a aussi des états d’âmes. Il est même dans tous ses états, depuis qu’un certain Talon a des ambitions présidentielles. Il n’en dort plus. Sous tension de façon permanente, il est actuellement au bord de la crise des nerfs. Mais au fait, c’est quoi ou qui l’Etat Yayi ? L’Etat Yayi, c’est bien ce morceau de terre, situé dans le golfe du Gondwana, et incarné par le Président-fondateur, que dis-je, le Président « refondateur », Yayi Boni. Depuis bientôt dix ans, on y vend des dérives et dérapages au kilo, « avec ou sans os » ! Avec 24 gouvernements et près de 500 ministres en dix ans, (le chiffre n’est pas exhaustif), l’Etat Yayi est bien celui de tous les superlatifs. Il a déjà nommé plus de généraux que tous ses prédécesseurs réunis ! Il bat aussi de très loin le record en matière de scandales…Mais on l’avait souligné plus haut, la particularité de l’Etat Yayi, ce sont ses redoutables sauts d’humeur. Et lorsque cela advient, c’est à la limite pathétique : l’Etat Yayi dénonce et menace ; accuse et récuse ; ment et dément…Il ne respecte plus les règles et convenances. Ses deux lettres en date du 18 et 20 Novembre 2014, au Camerounais Paul Biya, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de l’Ohada, sont un véritable chef-d’œuvre en la matière. Elles seront fort utiles aux étudiants en Diplomatie et Relations Internationales…Mais l’Etat Yayi sait aussi avoir du cœur. Pas seulement pour nommer des ministres incultes, ou des laudateurs incompétents. Il sait faire preuve de générosité, en accordant des exonérations exceptionnelles ; en élevant des bonimenteurs au rang de commandeurs de l’ordre du mérite ; en organisant des concours douteux pour les besoins de sa propagande...Pour toucher l’Etat Yayi au cœur, il suffit juste d’une marche ou messe de soutien, opportunément relayée par la télévision nationale. Et bingo ! Il faut dire que la télévision publique est le véritable miroir du Chef. C’est là qu’il se regarde et regarde son peuple. D’éminents « journalistes » y récitent en permanence à genoux, l’Evangile selon Saint Thomas. Et ils louent le « Grand Seigneur » avec leurs âmes, leurs caméras et micros. Les braves ! Mais il arrive aussi et souvent que l’Etat Yayi se fâche. Et là, même les murs du Palais tremblent. C’est bien le cas ces jours derniers, avec le retour au pays de « l’ennemi juré ». L’Etat Yayi a décidé de sortir contre lui, la grosse artillerie. Ainsi, pas moins de sept dossiers ont été exhumés. Des plus loufoques aux plus farfelus. L’objectif est de peindre en noir ce candidat potentiellement « dangereux », en usant et en abusant de l’appareil d’Etat. Au passage, la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage (Ccja), en a eu pour son grade. Elle a été traitée de « corrompue » !!! Jusqu’où ira donc l’Etat Yayi, dans cette basse entreprise de démolition et de diabolisation ? L’opinion nationale, en cette période fort sensible, retient son souffle…Et puis, qu’adviendra-t-il, si l’ancien allié et ami Talon se mettait aussi de son côté, à faire des révélations ? Le Chef pourra-t-il s’en sortir ? Décidément, notre « Président-refondateur » nous réserve encore bien de surprises. Vivement donc le 7 Avril, où le « refondateur » pourra enfin fonder son Eglise, avec un mandat illimité de pasteur…
Tafê

30-10-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)