Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : La Cour Holo et ses potions magiques

L’adage est plutôt formel : « lorsque les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites ». Et il y a longtemps, que la Cour Constitutionnelle de notre pays a dépassé les bornes. Désormais, elle vogue tel un bateau ivre, sur les vagues de l’errance. D’une Cour des miracles il y’ a encore quelques années, on est passé à une Cour de prestidigitations, avec à la baguette le professeur Holo. Un peu comme la défunte Air Afrique quelques années avant sa disparition, notre Cour « en fait chaque jour un peu plus ». Et les « miracles » de la Cour ont pour socle, le fameux pouvoir de régulation du fonctionnement des institutions. Depuis, la Cour s’est égarée dans les méandres de la politique politicienne. On a encore souvenir de la morgue suffisante du Président Robert Dossou, du temps où il planait au-dessus de la République. Oubliant qu’il y a longtemps que de jeunes « turcs » ont désacralisé ses « fétiches »…Toute honte bue, l’homme s’asseyait carrément sur toute décision à rendre par la Cour Constitutionnelle, si tant est qu’elle devait embarrasser l’exécutif et son Chef. C’est ainsi que Yayi Boni aurait « méconnu » la Constitution, dans une célèbre décision de la Cour version Dossou ! Renvoyé à ses chères études par celui-là même qui l’avait porté au pinacle, Robert Dossou rase désormais les murs de la République, avec sa robe de juriste, définitivement tachée d’infamie. Théodore Holo essaye depuis, de poursuivre son « œuvre » pour ne pas dire sa bésogne, que d’aucuns qualifieraient vite de « sale ». Restons donc poli, même avec un professeur qui visiblement, n’a plus d’égard pour sa science. Dire que de générations d’étudiants se sont abreuvés à cette source désormais souillée par la politique et l’appétence du pouvoir… Vanité des vanités, dirait l’Ecclésiaste…Holo et sa Cour ont donc encore frappé. Et une fois de plus au cœur de notre Constitution qu’ils révisent sur commande. Le principe est simple : une petite saisine de complaisance, un zeste de considérants farfelus, une pincée d’arguments tirés par les cheveux, le tout enrobé dans de contorsions juridiques aussi abracadabrantes les unes que les autres, et le tour est joué. Vous avez une décision de la Cour des miracles. La dernière en date a même provoqué des secousses sismiques à Abomey-Calavi, non loin de la résidence du professeur Holo !!! Tant cette décision venue du sous sol, sort de l’ordinaire. Holo et compagnie ont réussi le tour de force de bannir les mois de notre calendrier. Un candidat ayant 39 ans le 31 décembre, a désormais 40 ans dès le 1er Janvier ! Désormais, les mois n’existent plus ; seules les années comptent. Et la Cour de consolider ses arguties par un adage : « année commencée, année acquise » !!C’est donc toute la notion de majorité et de minorité qu’il faut revoir dans notre pays. Et il se dit de très bonnes sources, que tout ceci a été concocté juste pour permettre à Komi Koutché, grand joker du Chef de l’Etat, de se présenter aux prochaines élections présidentielles ! Tout ça pour ça ! Apparemment, une nouvelle bataille de procurations se pointe à l’horizon…Et cette fois-ci, c’est au moins deux millions de procurations qu’il faudra arracher, pour s’assurer de la victoire au premier tour du Champion toutes catégories du Chef de l’Etat…Et Yayi sait pouvoir compter sur « son » Holo, et ses fameuses potions magiques…Ah ! le professeur Tournesol !
Tafê

12-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)