Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : Maths et Chimie à la Cour Constitutionnelle

Certaines Cours constitutionnelles d’Afrique francophone mériteraient un Grand prix, pour leur immense contribution à l’évolution du droit dans nos Etats. On a encore en mémoire, l’exploit inédit du professeur Paul Yao N’dré, ancien Président du Conseil constitutionnel ivoirien. En moins de cinq mois, il a réussi à proclamer Gbagbo élu contre Ouattara, puis Ouattara élu contre Gbagbo, en se fondant sur des arguties juridiques vertigineuses ! Un artiste ce professeur. A l’image de son alter ego, Holo du Bénin. Le Président de la Cour Constitutionnelle du Bénin a inventé les « années Holo ». Des années sans mois. Sans doute jaloux de cette trouvaille, le Conseil constitutionnel ivoirien vient lui aussi de frapper un grand coup, dans la foulée des prochaines élections présidentielles en Côte d’Ivoire. En effet, la question de l’éligibilité ou non du Candidat-Président Alassane Ouattara, est de nouveau au centre des débats. L’homme avait bénéficié d’une dérogation spéciale en 2010. La suite est connue de tous. Et le Conseil constitutionnel ivoirien, de sortir un argument foudroyant, tiré s’il vous plaît, des sciences…mathématiques. Pour les « sages » ivoiriens, « l’éligibilité de M. Alassane Ouattara, repose sur une théorie : celle de la rééligibilité par dérivation ».Vous avez bien lu. Et cette théorie dite de dérivation, permet à Ouattara de contourner légalement les conditions d’éligibilité prescrites par l’article 35 de la Constitution ivoirienne. Pour le Conseil Constitutionnel, « il ne s’agit pas en 2015 d’une élection, mais d’une réélection. Par conséquent, les conditions d’élection différent des conditions de réélection, et cette dernière est la dérivée de la première ». Epoustouflant. Face à cette démonstration scientifiquement mathématique, l’opposant et baron du Fpi Ahoua Don Mello de répliquer : « une théorie n’est dérivable en un point, que si sa variable est définie en ce point…Or la variable essentielle de l’éligibilité de Ouattara en 2010, est l’accord de Pretoria qui, selon les termes validés par l’Union Africaine et l’Onu, est défini et continu sur l’intervalle fermé et borné 2005-2010,donc dérivable sur ce domaine de définition…Une fonction non-définie sur un point, est dérivable en ce point, si et seulement si Ouattara est un paramètre exceptionnel » Waouh ! Nuls en maths, s’abstenir. Les « Thalès » de la Constitution ivoirienne ont fait une démonstration. Le « petit prof de Maths » Ahoua Don Mello, a fait aussi la sienne. Il appartiendra au peuple de trancher. Décidément, on ne sait plus jusqu’où iront nos fameux Conseils ou Cour Constitutionnels. Celle du Bénin peine actuellement à rendre une décision « mathématique ou physique » dans la crise de destitution, qui secoue la Cena. Comme il s’agit de gestion d’hommes et surtout de rétrocommissions, sans doute qu’elle s’inspirera des sciences économiques. Mais il y a plus grave. C’est la gestion de l’éligibilité et du contentieux électoral, dans le cadre du prochain scrutin présidentiel. C’est peu dire que l’enjeu est multidimensionnel. Surtout avec les sorties du bois, des aigris et autres apprentis sorciers ces derniers temps. Là, les sciences mathématiques et physiques risquent de ne pas être à la hauteur. D’où la nécessité d’une solution radicale : le recours par exemple à la Chimie. Pas du genre H2o et consorts. De la Chimie et du vrai. C’est-à-dire noire comme…une poudre et deux amulettes. Ceci bien entendu par… « dérivation » de nos pratiques ancestrales !
Tafê

15-09-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)