Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : P.R.D, jeune fille « Ouémènou » cherche époux

Le Parti du Renouveau Démocratique (P.r.d), « Tchoko-tchoko » pour les intimes, est une jeune fille « Ouémènou » à marier. Elle a vingt cinq ans, belle et intelligente. Vierge ? Elle a fréquenté quelques voyous par le passé…Bof, c’est pas important ça, surtout à vingt cinq ans. De fait, les soupirants se bousculent à ses pieds. Des plus fortunés aux plus opportunistes : généraux de brigade à la retraite ; banquiers bon chic bon genre, avec la conscience en bandoulière ; aventuriers et vendeurs de vent, venus parfois de loin ; et, nec plus ultra, milliardaires en quête de sensations fortes…Face à cette offre multiple et multiforme, la belle « ouémènou » et ses parents montent les enchères …Ils font languir au soleil des soupirants, avec des roses qui se fanent entre les mains. Il fallait les voir samedi dernier, dans leurs plus beaux atours, alignés en rang d’oignons. C’était à qui fera devant les beaux parents, la plus belle déclamation ! Au terme de plusieurs heures d’audition, la sentence est tombée. Stratégiquement, la famille a choisi de prolonger les négociations. Le veinard d’élu ne sera point connu avant le mois de décembre. Car, s’empresse-t-on d’ajouter, l’agenda des parents avant le verdict final est encore très chargé. Et il doit être respecté au détail près. Au terme donc de l’Université de vacances, un Conseil national de la famille se réunira, pour évaluer les « offres ». Ce n’est qu’alors qu’un Congrès extraordinaire sera convoqué, pour entériner le choix...Et la famille sait bien que la moindre erreur pourrait transformer à terme, la belle demoiselle en vieille fille nuisible dans la maison familiale ; une redoutable « tangnin », destructrice du foyer de ses frères, cousins, oncles…etc. C’est ainsi qu’à propos des critères de désignation de l’élu, le chef de famille a laissé transparaître quelques indications : d’abord, il a dit au nom de « sa » fille que « confier son destin, et celui de tout un peuple à un homme, n’est pas un acte banal, mais un acte bien mûri… » Ensuite, il a indiqué quelques chemins à suivre, au futur époux. Le plus sûr mène à la question du financement des partis politiques. Autrement dit, la « belle ouémènou » demande une réfection totale de la maison qui l’a vue naître et grandir. Attention, pas un simple badigeonnage et quelques rafistolages …Le Chef de famille voudrait ensuite que dans les quinze prochaines années, « la pauvreté sous toutes ses formes soit éliminée, par une politique de sécurité alimentaire », et ceci dans un « Bénin à forte croissance économique, soutenue, partagée et visible dans le panier de la ménagère ».Vous en déduirez, que la « belle ouémènou » doit être mise définitivement à l’abri du besoin. La popote doit être régulière et surtout consistante. Idem pour les cadeaux à offrir à la dulcinée, et ses parents. Evidemment, par pudeur, on ne parlera pas ici du montant du cash à remettre à la famille, et du nombre de comptes à ouvrir dans les îles Caïmans, aux Bahamas ou autres paradis fiscaux…Le diable étant dans les détails. Pourtant, ces critères sonnants et trébuchants peuvent être déterminants ! Plaisantins donc s’abstenir. Cependant, certains téméraires iront jusqu’au bout de leur logique. S’ils croient que la « belle Ouémènou » est la « Fayivi » que chante Ricos Campos, ils se trompent. Celle-ci ne monte pas sur les motos « Djènana »…D’ailleurs pour la Tabaski, les beaux parents musulmans de la capitale, réclament déjà aux soupirants capables, quelques troupeaux de moutons blancs. En attendant les vraies enchères de décembre, donc des fêtes de fin d’année…
Tafê

22-09-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts !
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un, deux et déjà trois départs officiels…Le rêve du ‘‘Après nous, c’est nous’’ des Fcbe tourne carrément au cauchemar. Dix mois après l’échec à la (...) Lire  

En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)