Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : Présidentielles et menaces à l’horizon

Une image a fait le buzz ce weekend sur les réseaux sociaux : celle de la poignée de mains entre Patrice Talon et Sébastien Ajavon à la Basilique de Ouidah. Un geste naturel en principe, entre deux rivaux qui se connaissent ; mais le contexte politique et ses avatars en ont fait un signe. Et même un symbole. Tant des interrogations et des inquiétudes ont envahi notre quotidien. Au fait, nous entrons de plus en plus en zone de turbulence. Faits et gestes de nos candidats, seront épiés, scrutés et interprétés. Surtout que les prévisions du « Fâ » à propos de la présidentielle 2016, donnent froid dans le dos. En effet, tout comme jadis le premier ministre anglais, Winston Churchill, les oracles nous prédisent pour 2016, « du sang, des larmes et de la sueur ». Consulté le 5 décembre dernier au Hall des Arts de Cotonou, par un collège d’experts en la matière, le « Fâ » annonce des heures sombres et tragiques pour notre pays en 2016. Le signe apparu aux dignitaires, serait le « gbé woli ». Des interprétations, il en résulte que « le camp qui perdra au terme du prochain scrutin, ne voudra pas laisser les gagnants s’installer ». D’où une énorme probabilité de violences…Un peu plus loin, le « Fâ » parle des « esprits des morts, qui viendront hanter les vivants, surtout pour se venger et en découdre avec leurs bourreaux ».Tout un programme ! Sans vouloir prendre pour vérités d’Evangile ces prévisions - encore qu’il est généralement admis que le « Fâ » ne ment pas - on peut toutefois s’interroger. D’abord, reconnaissons qu’on a point besoin d’être un devin, pour admettre que les prochaines consultations électorales, comportent de gros risques. Mais alors, dans une compétition démocratique, avec pour arbitre la Cour Constitutionnelle, pourquoi une des parties en compétition, refusera-t-elle, de se plier au verdict des urnes ? Cette interrogation entraînera une seconde : l’arbitre sera-t-il neutre, pour ne pas dire impartial comme l’y oblige les textes ? La référence à l’histoire récente de notre Cour constitutionnelle, en matière de gestion de l’élection, ne rassure guère à ce propos. De Robert Dossou à Théodore Holo. Et lorsqu’aux doutes légitimes, découlant de certaines décisions de nos juges suprêmes, on ajoute la propension du Chef de l’Etat lui même, à remettre en cause des décisions de justice, nous avons là réunis des ingrédients dangereux. Heureusement dirions-nous, que pour ce qui est de la prophétie du « Fâ », il y a toujours des sacrifices à faire, pour conjurer le mauvais sort. Au ministre sectoriel, de jouer son rôle, en espérant qu’il n’appartient pas à une certaine race de « born again », véritable « borgnes » une fois pour toutes…Mais il ne s’agira pas simplement de sacrifier bœufs ou poulets à des divinités… L’autre véritable « sacrifice » à faire pour conjurer le mauvais sort, demeure la sensibilisation des membres de la Cour Constitutionnel, sur le caractère hautement « inflammable » des prochains enjeux. Saluons à ce propos, le séminaire qui s’est ouvert hier, sous la houlette de l’Association béninoise pour le droit constitutionnel… Robert Dossou a été l’homme du K.-O. Espérons que Théodore Holo, n’entrera pas à son tour dans l’Histoire, comme l’homme du… chaos.
Tafê

8-12-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)