Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tafescopie : Tévoédjrê et la logique du renard

« Surgir, agir, disparaître ». C’était là le crédo du professeur Tévoèdjrê, alors au sommet de sa gloire. Devenu depuis quelque temps « Frère Melchior », le vieux renard ne tient curieusement pas à disparaître. A peine revenu de son hospitalisation que déjà, il est sous les feux de la rampe. Fidèle à ses habitudes à la veille des consultations électorales majeures, il a rendu publique son analyse et ses projections. C’est vrai qu’une certaine légende lui attribue des qualités de visionnaire infaillible en la matière. En 1996, c’était déjà lui qui, au terme d’un rocambolesque scrutin interne, au sein de sa formation politique, était allé chercher le Kaméléon dans ses filaos, renvoyant de fait Nicéphore Soglo à ses « lectures en retard ». Dix ans plus tard, c’est encore lui qui balisera le terrain pour Yayi Boni. Le renard de Djrêgbé, c’est donc le prophète qui, rarement se trompe. Auréolé de son passé politique, fait de coups fourrés ou tordus, on raconte qu’il vaut mieux l’avoir avec soi que contre soi. Yayi Boni l’a si bien compris qu’une fois au pouvoir, il lui a laissé le champ libre pour se tailler à sa mesure, une institution à la fois inutile et budgétivore : le médiateur de la République. Il y a régné en « roi », au point de procéder à une dévolution monarchique de sa charge. En effet, à la tête de l’institution, il a passé le témoin à son « homme de main » (sic) Joseph Gnonlonfoun, manager en chef du fameux K.o de 2011…On aurait pu croire, qu’après plus d’un demi-siècle au sommet, le renard devenu Frère Melchior, se consacrera définitivement à la prière ou aux œuvres sociales dans un monastère lointain…C’était mal le connaître ! Le voici qui prône désormais une « nouvelle logique électorale », à la veille du scrutin présidentiel. Tévoedjrê exhorte ses compatriotes à « une participation financière volontaire, massive et populaire à la campagne électorale du candidat à l’élection présidentielle que la raison nationale suggère… ». Et selon lui, une telle initiative bouleversera « totalement les attitudes et comportements de vente et d’achat de « troupeau électoral », et créera un choc salutaire, attirant des milliers de sympathisants déterminés, capables de mobiliser à l’intérieur et à l’extérieur du Bénin, à travers divers groupes et réseaux sociaux, un appui financier de poids avant Noël » !!! On l’aura compris : ce ne sera plus au candidat en quête de suffrages, de jouer le « Père Noël ». C’est plutôt chaque électeur qui sera dorénavant dans ce rôle …Et cette révolution se fera, rien que pour aller à la conquête du « minimum social commun », sur fond de « croisade interconfessionnelle » faite de prière, de jeûne et d’aumône ! Ave Maria...Néanmoins, on voudrait croire que le Frère Melchior ne demandera pas aux Béninois, de cotiser pour les deux opérateurs économiques en compétition. Ces derniers leur demandent tout, sauf de… l’aumône. Mais alors, cette souscription volontaire, est-ce pour l’un des anciens banquiers, ministres, députés, généraux et autres, actuellement candidats à la magistrature suprême ? A moins que le professeur, qui a plus d’un tour dans son sac, roule secrètement pour un candidat… Mais comme ce dernier nous tendra bientôt la sébile, il suffira juste de patienter… Apparemment, le renard continue de nous prendre tous pour des corbeaux. Mais erreur, il semble que c’est lui qui est désormais en retard. Contentons-nous alors, par charité chrétienne, de lui offrir en guise de fromage, des séances de prières et de jeûne…
Tafê

23-10-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Aujourd’hui le Vingt. En principe, pour les travailleurs de l’administration publique, à cette date et même parfois avant, les salaires tombent. Le (...) Lire  

Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)