Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tourou, l’aéroport inauguré et toujours en chantier

A quand la mise en service de l’aéroport international de Tourou ? Grosse interrogation dont la réponse proviendra des voix autorisées du ministère en charge des travaux publics et des transports mais aussi de celles de la présidence de la République puisqu’il s’agit aussi d’une décision politique. Le régime précédent avait fait de la concrétisation de ce projet une priorité, voire une obsession. Mais malgré la débauche d’énergie dont l’ex chef d’Etat et ses collaborateurs ont fait preuve, ils n’ont pas réussi à mettre cet ouvrage en service avant de passer le témoin. Si tout était prêt avant que ne survienne l’alternance, nul doute que cette infrastructure dont la pertinence est partagée par tous, serait déjà ouverte au trafic. Mais depuis le 6 avril 2016, date marquant le début d’une nouvelle forme de gouvernance, que devient cet aéroport dont la mise en service est très attendue ?
Le 05 avril 2016, veille de la prestation de serment de Patrice Talon, cet aéroport a connu un vol inaugural. L’avion présidentiel dont n’a pas voulu le régime actuel a décollé de l’aéroport international Cardinal Bernadin Gantin de Cadjèhoun pour se poser sur le tarmac de celui de Tourou. Par ce geste, l’ex gouvernement a voulu faire croire à l’opinion qu’il a rempli sa mission. Du coup, après cette démonstration, nombre de citoyens s’attendaient à ce que cet aéroport soit inauguré et devienne fonctionnel. Les pèlerins en destination de la Mecque habitants de la partie septentrionale du pays croyaient pouvoir décoller cette année de Parakou pour l’Arabie Saoudite. Désabusés, ils ont dû prendre leur mal en patience et faire d’abord le voyage sur Cotonou avant de monter dans un avion pour accomplir les rites saints de l’Islam.
Contrairement aux discours politiques qui annonçaient tambour battant l’imminente inauguration de cette infrastructure avant avril 2016, ceux des techniciens et cadres en charge du projet étaient plutôt raisonnables, voire mitigés. Au ministère des travaux publics et des transports, ils sont tous d’avis quant à la poursuite des travaux avant la mise en service de cet aéroport de classe internationale. Ce projet phare loin d’être clôturé est toujours en cours d’exécution. L’installation d’un scanner ou le bitumage de la piste d’atterrissage ne suffit pas pour mettre l’infrastructure en service. Un aéroport n’est pas une gare. Il doit répondre à un certain nombre de critères purement techniques pour la sécurité de ses usagers. C’est surtout ce volet qui doit être poursuivi. Que fait concrètement le gouvernement de la rupture pour achever ce projet ?
Depuis le 6 avril 2016, une nouvelle équipe gouvernementale est aux commandes du pays. Comme on le dit, l’Etat est une continuité. Les collaborateurs de Patrice Talon compétents sur ce dossier ne peuvent pas se permettre de le ranger dans les placards. Ils ont l’obligation de l’achever pour qu’enfin le Bénin dispose réellement de deux aéroports de classe internationale. En dehors des travaux internes à l’infrastructure, il y a aussi ceux qui concernent ses alentours car les voies d’accès devront être bitumées. L’ouverture de l’aéroport de Tourou au trafic permettra quelque peu de songer à l’extension et à la modernisation de celui de Cadjèhoun qui a tout l’air d’un gros aérodrome. Comparé à d’autres aéroports de la sous-région, le vieil ouvrage de Cotonou, le seul qui dessert tout le pays, n’offre aucun motif de fierté. C’est carrément une honte pour notre pays qui aspire au développement et à la modernité.

5-09-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)