Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Transversal :Le Gabon au tapis !!!

Pays organisateur de cette 31ème édition de la Can 2017, le Gabon quitte prématurément la compétition à l’issue des matches de poule. Les portes des quarts de finale ont été fermées aux Panthères qui pensaient passer le premier tour comme ce fut le cas en 2012 lors de la co-organisation Gabon-Guinée Equatoriale. Pierre Aubameyang, Didier N’Vono et autres Bouanga devront suivre le reste de cette Can depuis les tribunes. Après une entrée manquée face aux « Djurtus » de la Guinée Bissau suite au nul (1-1), les poulains de Camacho n’ont pas pu remonter la pente à la deuxième journée face aux Etalons du Burkina Faso. Les Gabonais n’ont pu mieux faire que de décrocher un nul intense de un but partout face au Burkina Faso. Il fallait alors aller chercher les trois points de la qualification face aux Lions indomptables du Cameroun pour le compte de la troisième et dernière journée. Dans une rencontre insipide ponctuée de beaucoup de fautes, de déchets et surtout des dégagements à l’emporte-pièce, les deux équipes sont restées inefficaces devant les buts et se sont refusé de prendre des initiatives. Si déjà un match nul arrange les Lions indomptables du Cameroun qui n’ont pas trop forcé pendant que les Etalons du Burkina Faso menaient la Guinée Bissau, les carottes semblent être cuites pour le Gabon qui a perdu le contrôle de la rencontre. Malgré le manque d’initiatives des Lions indomptables et la volonté de donner du fil à retordre à leurs adversaires, les Panthères timorés qui n’ont eu que deux occasions dans le jeu en début et en fin de rencontre ont été sortis de cette Can organisée chez eux. Le mythe du pays organisateur vient d’être brisé pour une équipe gabonaise qui n’a fait que des matches nuls et qui a été incapable de passer au tour suivant. Aubameyang et ses partenaires doivent se mordre les doigts et vont se culpabiliser de leurs contre-performances en ouverture devant les « Djurtus » de la Guinée Bissau. Ce groupe qui était un groupe piège a finalement livré son verdict. Le constat, c’est que la Guinée Bissau qui était à sa première participation de la Can a tenu tête au pays organisateur en match inaugural et que le pays organisateur n’a pas gagné le moindre match avant de se faire éliminer. On dira que les Panthères n’ont pas été aussi ridicules puisqu’ils n’ont perdu aucune rencontre. Toutefois, ils doivent s’en vouloir puisqu’ils ont manqué leurs deux premières sorties pour prétendre aller chercher une éventuelle qualification lors de la troisième journée devant une équipe des Lions indomptables en pleine reconstruction et qui n’était pas encore sortie de l’auberge. Le Gabon doit tirer leçon de cette mésaventure qui l’a mis très tôt out de cette messe continentale. En dehors des gazons « maudits » des stades et le vide observé dans les gradins et tribunes, il faut ajouter l’élimination dès le premier tour du pays hôte qui va certainement déteindre sur la suite de cette fête. La sortie du Gabon de la Can aura forcément de répercussion lorsqu’on sait que la Caf n’a pas encore atteint le niveau qu’il faut par rapport au grand défi de remplir les stades. Ali Bongo et son peuple pourront continuer par offrir une bonne hospitalité aux différentes délégations dont les équipes sont encore en course pour le reste de la compétition. Une élimination n’est pas une fin en soi, il faut travailler pour revenir au top niveau. Alors, que la fête soit belle sans le Gabon.

23-01-2017, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En effet, l’organisme finit (...) Lire  

Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral, le vin est tiré (...)
11-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Chirurgie révélatrice !
25-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)