Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


tribune verte : Epouses vulnérables du climat !

Fleurs de la terre, épouses fidèles de la nature, les femmes sont les plus exposées au dérèglement climatique. Ce sont elles qui, en effet, reçoivent en premier, les boules de chaleur déversées du ciel du fait des changements climatiques. Ce sont encore elles qui subissent, de plein fouet, les épisodes de sécheresse intense et d’inondations dévastatrices, sur les terres arides ou semi-arides, dans les quais de pêche ou encore sur les chemins de l’eau. Même si chez nous au Bénin comme ailleurs dans la sous-région, la gent féminine est très peu associée aux débats et aux initiatives contre les changements climatiques, il urge de penser à elle, de l’associer, de la sensibiliser, de promouvoir ses initiatives à la base, pour atténuer sa vulnérabilité.
Ainsi, l’on se doit d’accorder une importance particulière à la gent féminine dans la recherche des solutions au réchauffement climatique. La célébration, le 8 mars dernier, de la journée internationale de la femme reste une occasion ultime, pour se rappeler ce devoir de protection vis-à-vis des couches vulnérables de notre planète. Sur les chemins de la construction d’un monde meilleur, les femmes, comme des abeilles, sont des artisans importants à même d’aider à l’adoption de bonnes habitudes.
Penser aux femmes vulnérables au changement climatique, c’est aider ces dernières à élever leurs voix pour se faire entendre. Puisque moins représentées dans les instances de prise de décisions et presque absentes lors des réunions nationales ou internationales sur les enjeux de développement durable, tout semble se faire en leur nom, sans que certaines réalités ne soient prises en compte. Mieux vaut penser à elles maintenant, afin de leur réduire les trajets pour s’approvisionner en eau ou en bois, d’amoindrir les conditions pénibles de travail du fait de la raréfaction des ressources naturelles. Il y va de la survie de l’humanité.
Sensibilisées et outillées, elles peuvent se battre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux impacts du dérèglement climatique. Notre réponse à la dégradation de l’environnement et au changement climatique ne peut pas être uniquement définie par la science et la politique, mais également par l’action sociale. Une pensée pour les plus pauvres et les plus vulnérables de la terre qui souffrent le plus des changements climatiques est impérative. Si, en politique, l’égalité des sexes n’est qu’une utopie, au nom de la protection de l’environnement, elle est nécessaire. L’homme et la femme doivent s’unir, interagir pour mieux protéger la biodiversité. Déforestation, genre et changements climatiques sont intimement liés. Les solutions face au dérèglement climatique existent, mais elles passent par les femmes.

15-03-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Contre leur gré, la réforme du système partisan est entrée dans sa phase active. Les députés de la minorité n’ont pas apporté leur caution au vote des (...) Lire  

En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérit : Femme 3C
3-12-2018, La rédaction
Editorial : Epouvantail IRM !
3-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Silence, Mètonou arrive !
27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
C’est le temps des derniers réglages.
26-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cap sur le sport
21-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une taxe pour booster le sport !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Insécurité, période cruciale !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1530

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)