Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


15 ans après son dernier passage au Bénin : Aïcha Koné replonge le public béninois

JPEG - 88.7 ko

Le temps n’est vraiment pas clément ce samedi soir. Mais pour l’amour de la musique et surtout pour la diva Aïcha Koné, les mélomanes, en majorité de la génération 1960, étaient nombreux à prendre d’assaut le cabaret ‘’Just for you’’ de Cotonou ce 1er juillet 2017. Dans la salle bien éclairée, un podium est posé à l’extrême droite avec des instruments de musique. En face, des tables posées verticalement entourées par de fauteuils de couleur bleue. Une heure de temps après, toutes les places assises étaient occupées. Les lumières s’estompent peu à peu. A 23h, l’animateur invite sur scène Faty. Elle plante le décor avec son titre ‘’Gnonantché’’ pour souhaiter la bienvenue au public. De sa voix suave, elle enchaîne avec les titres ‘’Awé’’, et ‘’Totché’’. Avec de la musique moderne d’inspiration traditionnelle, elle sert un ‘’apéritif musical’’ alléchant au public et le tient en haleine pendant 1h d’horloge. 00h. Tchaga, fils de Aïcha Koné monte sur la scène et, accompagné de deux danseurs, il impressionne le public. C’est alors que le ‘’plat de résistance musical’’ va être servi au public. ‘’Et nous allons tout de suite recevoir sur cette scène celle que nous attendions tous : Aïcha Koné’’. Ces propos de l’animateur n’ont fait que soulager les spectateurs qui visiblement étaient très impatients de voir la diva de la soirée. C’est avec un tonnerre d’applaudissements qu’elle fut accueillie. Vêtue d’une robe cousue avec le tissu ‘’lessi’’, foulard noir sur la tête, démarche lente, visage asséché par le poids de l’âge mais toujours aussi naturelle, elle monte sur la scène. A ce moment, des spectateurs se lèvent pour lui rendre hommage. Son apparition suscite de la joie au sein du public. De sa voix sensuelle et impeccable, elle embarque le public pour un voyage inédit. Accompagnée de trois danseuses, elle revisite plusieurs de ses titres dont Wodjo, Baya, Mata et Adouma –Malaika, pour le plaisir des spectateurs. Ainsi, elle a su plonger le public dans une ambiance spéciale, unique, envoûtante et émouvante. Pendant que certains l’accompagnaient dans ses chansons, d’autres immortalisaient ces moments avec des appareils de prises de vues, d’autres encore se levaient pour esquisser des pas de danse. De la joie et des émotions, elle en a transmis. Pour Huguette Amoussou, directrice du port autonome de Cotonou « J’ai de très bonnes impressions. Cette soirée nous a permis de vivre ce qu’on a vécu il y a quelques années, et ça fait plaisir de revoir Aïcha Koné. Même si sous le poids de l’âge, on ne sent plus la même vigueur, la voix n’a pas changé et on tombe toujours sous le charme de cette voix ». Pour Alfred, un autre spectateur « Le concert était très impressionnant. Revoir la diva a été une joie, et on s’est bien amusé avec ses chansons qui nous rappellent les beaux moments du passé ». Soulignons que ce concert a été organisé dans le cadre de l’ouverture officielle du cabaret ‘’Just for you’’. Un lieu de détente et de distraction ouvert aux populations d’ici et d’ailleurs.
Nicaret AMADIDJE (Coll)

5-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En effet, l’organisme finit (...) Lire  

Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral, le vin est tiré (...)
11-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Festival des danses endogènes : Le patrimoine culturel immatériel (...)
15-10-2018, La rédaction
La place publique de Zogbo, appelée sato Zangbétô vali a accueilli samedi dernier la 6éme édition du festival des (...)  

Christ Gozzy : le nouveau porte-étendard de l’Afro Pop au (...)
11-10-2018, La rédaction
A la fois instrumentiste, beat-maker (ingénieur de sons), Disc Joker, compositeur et chanteur, Gédéon Honvou alias (...)  

Tendance vestimentaire des femmes : La révolution du nu sous les (...)
10-10-2018, Isac A. YAÏ
Faisant partie de notre premier vêtement, le slip nous a été imposé, par nos parents. A les en croire, sans le slip, on (...)  

Cérémonie d’hommage à Patrick GBAGUIDI : Les artistes béninois (...)
5-10-2018, La rédaction
Artiste comédien et ancien directeur du Fonds d’aide à la culture, Patrick GBAGUIDI a reçu hier dans la grande salle du (...)