Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


2è édition du Festival Mètodoukpo : Anice Pépé promeut le patrimoine culturel béninois

Démarrée depuis le vendredi 21 août dernier à Adjohoun dans le département de l’Ouémé, la deuxième édition du festival Mètodoukpo, constitue un évènement riche en spectacles divers à travers lesquels le patrimoine culturel béninois est promu.

Anice Pépé, artiste chanteur béninois revendique l’identité culturelle de son pays le Bénin. A cet effet, il affirme : « je ne peux pas permettre qu’une culture étrangère vienne envahir la mienne ». En effet, ce festival vise à maintenir son caractère national en permettant aux groupes culturels de toutes les localités du Bénin d’évoluer en compétition. Les meilleurs groupes recevront Cette à la fin des trophées et enveloppes financières. Ainsi, l’initiateur de ce festival entend œuvrer pour la préservation et la promotion de l’héritage culturel béninois. Du 21 au 30 août 2015, la deuxième édition de ce festival connaitra donc les prestations de plusieurs groupes de danse et de ballet, de chansons, de conte, de théâtre, de l’art culinaire et autre. Le rendez-vous est pris au village artificiel du festival situé à côté du motel Pépé 1er non loin de l’hôpital de zone d’Adjohoun. Par ailleurs, l’initiateur de ce festival estime que la jeunesse d’aujourd’hui s’accroche à tout ce qui vient d’ailleurs et oublie l’héritage culturel. « Les valeurs endogènes, nos valeurs traditionnelles disparaissent de jour en jour. Car la jeunesse aujourd’hui a tendance à s’accrocher à ce qui vient d’ailleurs » a-t-il dit. A en croire Blaise Tchétchao, directeur du Fonds d’aide à la culture, à travers ce festival, il s’agit de puiser dans le patrimoine des ancêtres du Bénin. Acet effet, l’initiateur du festival, Anice Pépé a servi au public et à ses invités de marque dont des députés, des maires et opérateurs économiques un bon morceau de zinli. Pour l’Honorable Malèhossou, « Anice Pépé, c’est cet artiste qui touche les cœurs et les conscientise par ses chansons ». Selon Georges Bada, maire d’Abomey-Calavi présent sur les lieux, « c’est un artiste qui met son talent au service du développement ». Aussi, avec cette initiative de préservation et de promotion de l’identité culturelle béninoise, Anice Pépé invite-t-il les filles et fils du Bénin à la mobilisation. « Je veux que tout le monde fasse la promotion de nos valeurs traditionnelles et de notre culture car, quiconque ignore ou néglige sa culture perd systématiquement son identité culturelle » a-t-il conclu.
Cyrille Sèmako LIGAN (Stag)

25-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 480

Interview avec Serge Dèfodji, Président de l’Ong Jcrd : « …Il va (...)
17-11-2017, La rédaction
Serge Dèfodji est web activiste, faiseur d’opinion, Président l’Association ‘’Jeunesse consciente pour la relève de (...)  

Interview avec le Pdt de l’Ugdo Christophe Chodaton : « …Ouidah a (...)
21-09-2017, Alassane AROUNA
Le 23 août 2017, sous la bannière de l’Ugdo-France, la communauté béninoise a commémoré à la Porte du Non-Retour à (...)  

Après un séjour en Chine : Catilina Tossou peint les réalités (...)
18-09-2017, La rédaction
voyager à travers l’Afrique et la Chine. Telle est la sensation que faisaient ressortir les tableaux de Elon-m (...)  

Spectacle de chorégraphie « Donkpèvou : Moi ado ! » : La compagnie (...)
18-09-2017, La rédaction
Tels des voyageurs dans un train, les spectateurs de l’Institut Français de Cotonou ont vécu une diversité de danses (...)