Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


2ème édition du festival international Salgota Salsa Professeur Codo donne une visibilité mondiale au rythme Tchingoumè

Née de la fusion de la Salsa et du Tchingoumè, la Salgota sera à l’honneur le samedi 8 août prochain à Majestic de Gbégamey à travers le festival international de la Salgota Salsa. La Salgota a été créée pour faire la promotion du Tchingoumè à l’international. « Comme la Salsa est royalement dansée dans tout le monde entier depuis plus de 400 ans, j’ai donc créé cet alliage pour faire la promotion du rythme Tchingoumè qui est typiquement béninois. Car, pour mieux faire la promotion d’un produit, il faut s’appuyer sur quelque chose d’existant et bien connu de tous. Raison pour laquelle je m’appuie sur la Salsa pour faire la promotion du Tchingoumè. Ainsi, à travers la Salgota, le Bénin sera connu partout dans le monde », a expliqué professeur Codo, l’un des organisateurs de ce festival. Pour la réussite de ce festival, Professeur Codo s’est associé à Gbétchéou, l’un des meilleurs artistes du rythme Tchingoumè. Ainsi, ces deux artistes complémentaires de par leurs rythmes, veulent faire du Bénin l’épicentre de la Salgota à travers ce festival international. Cette rencontre musicale se déroulera donc sous forme de compétition dont les quart et demi-finale se sont respectivement déroulés les 25 juillet et 1er août derniers. La phase finale est prévue pour le samedi 8 août à Majestic de Gbégamey. « Pour cette finale, plusieurs vedettes de la Salsa et de Tchingoumè seront sur le podium. Entre autres, nous avons : Gbétchéou, Bayor Agonglo, Charly Guédou… A l’issue de cette soirée, la Reine de la Salgota et deux princesses seront élues. Elles partiront avec plusieurs lots. L’entrée est à 10.000 F Cfa et la réservation à 25.000 par couple. Les billets sont déjà en vente Majestic de Gbégamey. Tous ceux qui viendront à cette soirée vont manger et danser jusqu’à l’aube », a conclu professeur Codo

5-08-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Faux diplômes, faux certificats, pas de profil pour le job, compétences douteuses…Des années durant, ils ont dupé tout le monde et plombé le (...) Lire  

Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en (...)
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nouvel an chinois : 2017 : l’année du coq
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 420

Fête du Vodoun : Allada aux couleurs des rites et rythmes (...)
11-01-2017, La rédaction
La fondation Afriqu’Espoir et la cour royale d’Allada ont célébré le lundi dernier la fête du vodoun. C’était au palais (...)  

Réjouissances de fin d’année : La Dal offre un géant concert aux (...)
9-01-2017, Isac A. YAÏ
Les populations de la cité des Kobourou ont vécu l’un des plus grands évènements culturels de l’année. Parakou a vibré (...)  

Mtc : Une saison touristique orpheline de la culture
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Un tourisme orphelin de la culture ! C’est sans doute l’option du régime du nouveau départ. Sinon comment expliquer que (...)  

Festival international de Porto-Novo : Le colloque scientifique a (...)
5-01-2017, Karim O. ANONRIN
En attendant la cérémonie officielle d’ouverture prévue pour le samedi prochain au Stade Charles de Gaulle, le Festival (...)