Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


30e anniversaire de décès de Samuel Oshoffa : Sa Vie et ses œuvres exposées aux fidèles

JPEG - 109.9 ko

La fondation les amis du Dieu d’Oshoffa (Fado) commémore le 30e anniversaire du rappel à Dieu de leur prophète, le pasteur Samuel Biléou Joseph Oshoffa, fondateur de l’Eglise du Christianisme céleste (Ecc). Ils ont organisé dans ce cadre, hier à Bénin Royal hôtel de Cotonou, une conférence débat sur la vie, la mission et les œuvres de l’homme. Plusieurs thèmes étaient au menu de cette rencontre d’échanges entre fidèles et responsables à divers niveaux de l’Ecc. La première question fut : L’Ecc est-elle une secte ou une religion ? La réponse des dignitaires est sans équivoque. ‘’L’Eglise du christianisme céleste affiche tous les attributs d’une religion de masse. C’est une religion révélée, fondée sur Jésus-Christ. Nous sommes des chrétiens. C’est une religion entière et non une secte, car la secte est issue d’une religion mère. L’Ecc est née pour concilier les hommes, les peuples afin de les conduire au salut par le Christ’’. Pour le suprême senior évangéliste, Dénis Déguénon, le pasteur Oshoffa serait le 24e prophète noir. C’est un homme qui écoute la voix de Dieu et y réponde. Il va parcourir les saintes écritures pour démontrer que la naissance du christianisme céleste a des origines bibliques. De l’ancien testament au nouveau testament à travers les livres de Genèse, de Daniel et les évangiles selon St Mathieu et St Jean, Denis Déguénon a expliqué pourquoi l’Ecc porte le nom : ‘’la dernière barque’’. A l’en croire, il s’agit d’une religion authentiquement africaine à vocation universelle.

Oshoffa, prédications et miracles
Au dire de la fille du prophète, Edith Oshoffa, son père a accompli de grandes choses au Bénin où il a reçu la révélation, mais aussi au Nigeria. Des malades ont été guéris, des morts seraient ressuscités. Elle a aussi précisé que le prophète Oshoffa est né le 11 octobre 1909 et a été appelé par Dieu à fonder l’Ecc à l’âge de 38 ans, plus précisément le 23 mai 1947. Père de famille, homme d’Eglise, Samuel Biléou Joseph Oshoffa a marqué la destinée d’une foule de femmes et d’hommes dévoués à la foi chrétienne à travers l’Eglise du christianisme céleste. ‘’Beaucoup parmi nous ont eu à vivre ses miracles. Il y en a qui sont vivants grâce à ses prodiges. L’esprit du prophète veille encore sur son Eglise ’’, a déclaré le président de la Fada, Darius Attakuy.

25-09-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Organisation du Hadj 2015 : Le plaidoyer d’un convoyeur de (...)
21-07-2017, La rédaction
Si l’organisation du Hadj 2016 a été un succès, sous la houlette du Nouveau départ, et que celui de 2017 se prépare (...)  

Adjogan : le rythme de la canne : L’héritage des Aïnonvi
21-07-2017, La rédaction
Autrefois canne à percussion, le adjogan s’est révélé au fil des jours un rythme exécuté dans les cours royales lors des (...)  

Au centre multicorps de Cotonou : Comédiens et danseurs dans (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La thématique est originale et les acteurs se retrouvent dans un nouveau rôle, une nouvelle expérience avec la (...)  

15 ans après son dernier passage au Bénin : Aïcha Koné replonge le (...)
5-07-2017, La rédaction
Le temps n’est vraiment pas clément ce samedi soir. Mais pour l’amour de la musique et surtout pour la diva Aïcha (...)