Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


3ème édition du festival Mia : Pour la promotion des instrumentistes africains

La ville de Cotonou accueille la 3ème édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia). Ce grand rendez-vous musical se tient du 27 novembre au 04 décembre 2016. Organisé par Edgard Djossou, il a été officiellement lancé dimanche dernier par le représentant du Ministre de la culture sur l’esplanade extérieure du stade de l’amitié Mathieu Kérékou.

JPEG - 110.3 ko

Pendant une semaine, la population de Cotonou et environs célèbrera la musique à travers le festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia). Venus du Congo, du Burkina-Faso, du Ghana, du Nigéria, de la Côte- d’Ivoire et du Bénin, huit orchestres rivaliseront de talent et d’ingéniosité pour s’imposer au public. « Cette compétition se fera dans quatre catégories à savoir : Meilleur vocaliste, meilleur soliste, meilleur batteur et meilleur orchestre à travers des prestations 100% live », a révélé Edgard Djossou, promoteur du festival Mia. Outre la compétition, le public aura droit à plusieurs autres activités dont le salon de la logistique, l’événementiel et de l’audiovisuel, podium off, Master class, visite touristique et une conférence-débat sur le thème « Développement de l’industrie musicale : la nécessaire professionnalisation des différents corps de métiers ». Comme à chaque édition, le festival Mia de cette année rendra hommage à deux icônes de la musique africaine : Paco Sexy de la Côte- d’Ivoire et Sagbohan Danialou du Bénin. Ce festival lancé le 27 novembre 2016 au stade de l’amitié prendra fin le 03 décembre par une soirée de distinction.
Aymarde F. BIAOU (Stag)

29-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Funérailles au Bénin : Eglise et coutume : un mort, différents (...)
13-06-2017, La rédaction
Messe corps présent, rites traditionnels. Selon les religions et les coutumes, l’inhumation d’un défunt requiert un (...)  

Entretien avec l’artiste Ezéchiel Akomowo « Le slam guérit, le (...)
1er-06-2017, La rédaction
Ezéchiel Akomowo alias Satyre la rime plate, est un artiste slameur écrivain poète. Il est le président du projet « (...)  

Rencontre mensuelle de la Culture : La mise en affermage du parc (...)
29-05-2017, La rédaction
Comme à l’accoutumée, la rencontre mensuelle de la culture qui se tient chaque dernier samedi du mois, était à son (...)  

Eric Hector Hounkpè à propos de ‘’Tous au Fitheb’’ « …Il faut faire (...)
23-05-2017, La rédaction
Dans le souci de faire connaître au public béninois, le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), et de faire (...)