Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


3ème édition du festival Mia : Pour la promotion des instrumentistes africains

La ville de Cotonou accueille la 3ème édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia). Ce grand rendez-vous musical se tient du 27 novembre au 04 décembre 2016. Organisé par Edgard Djossou, il a été officiellement lancé dimanche dernier par le représentant du Ministre de la culture sur l’esplanade extérieure du stade de l’amitié Mathieu Kérékou.

JPEG - 110.3 ko

Pendant une semaine, la population de Cotonou et environs célèbrera la musique à travers le festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia). Venus du Congo, du Burkina-Faso, du Ghana, du Nigéria, de la Côte- d’Ivoire et du Bénin, huit orchestres rivaliseront de talent et d’ingéniosité pour s’imposer au public. « Cette compétition se fera dans quatre catégories à savoir : Meilleur vocaliste, meilleur soliste, meilleur batteur et meilleur orchestre à travers des prestations 100% live », a révélé Edgard Djossou, promoteur du festival Mia. Outre la compétition, le public aura droit à plusieurs autres activités dont le salon de la logistique, l’événementiel et de l’audiovisuel, podium off, Master class, visite touristique et une conférence-débat sur le thème « Développement de l’industrie musicale : la nécessaire professionnalisation des différents corps de métiers ». Comme à chaque édition, le festival Mia de cette année rendra hommage à deux icônes de la musique africaine : Paco Sexy de la Côte- d’Ivoire et Sagbohan Danialou du Bénin. Ce festival lancé le 27 novembre 2016 au stade de l’amitié prendra fin le 03 décembre par une soirée de distinction.
Aymarde F. BIAOU (Stag)

29-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Carnet noir : G.G. Vickey n’est plus, un baobab est tombé
16-05-2013, Isac A. YAÏ, Patrice SOKEGBE
Page humour du 10 Mai 2013
10-05-2013, Lenfan Claudio


0 | ... | 270 | 300 | 330 | 360 | 390 | 420 | 450 | 480 | 510 | 540

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)  

Festival des danses endogènes : Le patrimoine culturel immatériel (...)
15-10-2018, La rédaction
La place publique de Zogbo, appelée sato Zangbétô vali a accueilli samedi dernier la 6éme édition du festival des (...)