Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


4e édition des Rebiap : L’Ong Act-Sf redonne vie au 7e art à Parakou

L’Ong Art, Culture & Tourisme Sans Frontière (Act-Sf) a organisé du 23 au 29 novembre dernier à Parakou, la 4e édition des Rencontres de Belles Images Africaines (Rebiap). Ce festival de cinéma auquel participent 5 pays de la sous-région, se veut être un levier de promotion des productions cinématographiques locales et africaines.

JPEG - 76.8 ko

L’Association Act-Sf s’est donne 7 jours pour faire vivre le 7e art aux communautés béninoises et contribuer à la professionnalisation effective du secteur cinématographique au Bénin. Ceci à travers des rencontres professionnelles, des formations et surtout des projections de films dans des centres culturels et d’éducations de la ville de Parakou. En effet, très peu de pays africains arrivent à se faire une place dans l’univers cinématographique mondial, très concurrentiel et prédominé par les produits européens, asiatiques et américains. Face à cette réalité, les Rebiap offrent donc un creuset efficace pour accompagner les différents acteurs dans leur ambition de voir émerger le 7ème art béninois par des actions concrètes et efficaces. « Ce festival vise à favoriser un cadre de reconnaissance du cinéma africain par le relais aux populations locales, des récentes productions cinématographiques et audiovisuelles. Il donne aussi une priorité au renforcement des capacités des acteurs du cinéma béninois dans le but de rendre leurs œuvres plus compétitives sur le marché du cinéma », a expliqué le promoteur du festival. Le thème de la 4e édition des Rebiap porte un regard croisé sur l’environnement historique et l’émergence et l’indépendance économique du secteur. L’initiative est appuyée par d’éminents conseillers du Fespaco, des associations de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel béninois, la Direction de la Cinématographie et autres. Le festival prendra fin le 29 novembre prochain à Parakou et s’ouvrira à nouveau dans la ville de Nikki en janvier 2016.

1er-12-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Aujourd’hui le Vingt. En principe, pour les travailleurs de l’administration publique, à cette date et même parfois avant, les salaires tombent. Le (...) Lire  

Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 480

Sabin Sèdégnon, Aumônier diocésain adjoint de la jeunesse/Cotonou au (...)
16-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les chrétiens catholiques ont entamé depuis hier 40 jours de marche vers la fête de Pâques. A travers cette interview, (...)  

Volet social, culturel et touristique : L’ASP à la recherche des (...)
7-02-2018, La rédaction
Les membres de l’Association Action Solidarité et Partage (ASP) fondée par Clauvis Agossou, se sont réunis du (...)  

Direction des arts et du livre : Léon Zoha évoque les raisons de (...)
7-02-2018, La rédaction
Léon Zoha a déposé sa démission au ministre Oswald Homeky dans la journée du 02 février 2018. Dans sa lettre de (...)  

Rencontre entre le Chef de l’Etat et les partenaires sociaux : (...)
7-02-2018, La rédaction
Le président de la République (Pr), Patrice Talon a rencontré dans l’après-midi d’hier, les leaders des centrales et (...)