Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


4è édition du Festival Hanlissa : Une aubaine de retrouvaille pour les artistes béninois

Le stade d’Amitié de Cotonou a abrité le dimanche 22 août dernier la 4è édition du Festival Hanlissa organisé par Aubin Akpohounkè, journaliste et animateur culturel. Ce festival vise à honorer les anciens artistes béninois et constitue un creuset de rencontre entre la population et tous les artistes du Bénin.

JPEG - 146 ko
Aubin Akpohounkè, initiateur du festival Hanlissa

Le festival Hanlissa est un grand rendez-vous culturel organisé chaque année depuis quatre ans par Aubin Akpohounkè, journaliste animateur culturel de Canal 3 Bénin. Ce festival vise à promouvoir les artistes béninois. En effet, l’édition de cette année s’est déroulée hier dans le stade de Kouhounou à Cotonou en présence de plusieurs anciens artistes béninois considérés comme la légende culturelle du pays. Il s’agit en particulier de : Edia Sophie, Hoonon Houlovo, Louky d’Ameilda, Sena joy, Eskapouto, Doudji, etc. Ces artistes dont la plupart ont plus de 50 ans d’expérience, ont tenu en haleine le public à travers des pas de danse et des chansons. Le public heureux, n’a pas pu contenir sa joie. Plusieurs jeunes artistes chanteurs dont Alossi, Gbênonvi, petit Rigue, Léon Sassou, Romindo miracle, etc. étaient également de la partie pour accompagner leurs doyens par leurs prestations. Quant à eux, les comédiens ont égayé le public. En effet, l’organisateur de ce festival a mis tout en œuvre pour la réussite de cette édition. « Aucun pays ne peut se développer sans sa culture, c’est pourquoi nous devons œuvrer pour la promotion de notre culture » a-t-il déclaré. Aussi, plusieurs autorités étaient-ils présentes à cet événement. Paul Hounkpè, ministre de la culture, après avoir félicité l’organisateur de ce festival précise : « c’est une belle initiative car cela nous a permis de retrouver aujourd’hui les icônes de la musique béninoise, les voix que tout le monde croyait mortes ». Pour sa part, Nadine Dako, ministre de l’emploi des jeunes et des petites et moyennes entreprises a félicité le promoteur de ce festival et n’a pas manqué d’exprimer sa joie. A l’en croire, le festival Hanlissa est un grand rendez-vous qui permet de découvrir les anciens artistes béninois. Soulignons que les promoteurs de la culture béninoise tels Hounon Amagnon, Homère Kouton, Hounon Béhumbéza et bien d’autres n’étaient pas du reste. Aubin Akpohounkè, rempli de joie, n’a pas manqué de mots pour adresser sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont soutenu dans l’organisation de ce festival. Mieux, il leur renouvelle sa détermination à toujours œuvrer pour la culture béninoise. Les rideaux sont désormais tombés sur la 4è édition de ce festival et le regard du public est orienté vers la prochaine édition.
Fidèle N. DEDEGNONHOU (Stag)

26-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 420

3ème édition du festival Mia : Pour la promotion des instrumentistes
29-11-2016, La rédaction
La ville de Cotonou accueille la 3ème édition du festival des Meilleurs Instrumentistes d’Afrique (Mia). Ce grand (...)  

« L’affaire Coovi : Chronique d’un procès au goût d’inachevé (...)
24-11-2016, La rédaction
L’assassinat de l’ancien président de la Cour d’appelde Parakou, Sévérin CodjoCoovia,pendant longtemps, défrayé la (...)  

Métier de la broderie : Un secteur d’activité menacé
20-10-2016, La rédaction
Spécialité des Sénégalais, la broderie est un métier qui permet d’apporter une touche particulière aux vêtements. Malgré (...)  

Louis Biao, Directeur général l’Anssfd : « Nous mettons hors d’état (...)
29-09-2016, La rédaction
Après l’affaire Icc-Services, le gouvernement a mis en place l’Agence Nationale de Surveillance des Systèmes (...)