Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


7è édition de Cinéma dans la cité : Gangan Productions et Réussir Ong pour le bien-être des enfants

Gangan Productions en collaboration avec Réussir Ong a procédé le mercredi 31 août dernier à la place des martyrs de Cotonou, au lancement de la 7eme édition de ‘’Cinéma dans la cité’. C’est une initiative qui a pour but d’amener la population à s’imprégner des pratiques et comportements qui empêchent l’épanouissement et le bien-être des enfants.

JPEG - 148.6 ko

Sensibiliser la population béninoise sur les méfaits du mariage forcé, le trafic des enfants, et les conditions de vie des femmes. Tels sont les objectifs visés par le projet « Cinéma dans la cité ». En partenariat avec Réussir Ong, le Fonds d’aide à la culture et l’Ambassade de la France au Bénin, Gangan Productions entend échanger avec les populations sur l’importance de la protection des enfants. Ainsi, du 02 au 20 septembre 2016, Gangan Productions et Réussir Ong effectueront une tournée dans douze villes du Bénin afin de sensibiliser les populations sur les conditions de vie des enfants et les comportements à adopter pour leur bien-être. Il s’agira pour les initiateurs de ce projet d’organiser des séances de projection de deux téléfilms d’une durée de 13 minutes chacun suivies de débats à savoir « Afi, seule au monde » qui traite de la maltraitance des enfants et « Je veux savoir » relatif au mariage forcé. Pour Claude Balogoun, Directeur de Gangan Productions, le cinéma a été choisi à cette fin parce que c’est un moyen de communication qui touche un grand public. « Les productions cinématographiques sont un moyen privilégié de sensibilisation et d’information, elles permettent non seulement aux hameaux les plus reculés mais aussi aux populations analphabètes de s’informer des réalités quotidiennes », a –t-il souligné. Pour finir, Claude Balogoun exhorte les populations à soutenir ce projet en faisant le déplacement parce que « l’observation des conditions de vie des enfants au Bénin montre un tableau qui mérite d’être amélioré ».
Opportune AKOUTE (Stag.)

2-09-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Pas de roi sans reine, pas de reine sans (...)
28-07-2017, La rédaction
En amour, on se dispute, on s’entredéchire mais on reste unis. C’est ainsi que va la vie, et nul ne peut affirmer le contraire. Les conflits font (...) Lire  

En vérité : Micmac à préjudice pour Djougou (...)
27-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Les outils d’une gouvernance au service des peuples : L’ouvrage (...)
27-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La salle de conférence d’Azalaï hôtel de Cotonou, a abrité dans la matinée d’hier, la première séance de vulgarisation de (...)  

Organisation du Hadj 2015 : Le plaidoyer d’un convoyeur de (...)
21-07-2017, La rédaction
Si l’organisation du Hadj 2016 a été un succès, sous la houlette du Nouveau départ, et que celui de 2017 se prépare (...)  

Adjogan : le rythme de la canne : L’héritage des Aïnonvi
21-07-2017, La rédaction
Autrefois canne à percussion, le adjogan s’est révélé au fil des jours un rythme exécuté dans les cours royales lors des (...)  

Au centre multicorps de Cotonou : Comédiens et danseurs dans (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La thématique est originale et les acteurs se retrouvent dans un nouveau rôle, une nouvelle expérience avec la (...)