Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Célébration de la fête des religions endogènes : Les divinités célébrées à Dassa-Zoumé

La ville de Dassa dans le département des Collines a accueilli mercredi 10 janvier les manifestations de la fête des religions endogènes célébrée chaque année au Bénin. C’est à la place "Fragba "à Dassa - Zoumé que les dignitaires des différentes divinités et adeptes venus de toute la commune se sont donnés rendez-vous pour marquer d’un cachet particulier la 23ème édition de la fête des religions endogènes.

JPEG - 341.3 ko

La célébration de la fête des religions endogènes édition 2018 sera marquée en lettres d’or dans les annales de la commune de Dassa-Zoumé. Et pour cause. Les dignitaires du culte Vodoun ont eu l’autorisation de célébrer la fête sur la place mondiale de" Sakpata" communément appelée "Fragba " reconnue comme patrimoine de l’Unesco.
Prière pour la nation
Cette célébration faite de danses, de divers rites et de grandes parades a été l’occasion pour les dignitaires et les adeptes du culte Vodoun de montrer, une fois encore, au public, le riche répertoire des divinités. Louanges et prières ont été adressées aux divinités par les prêtres et prêtresses du culte Vodoun pour le bien de la nation béninoise .Cette célébration est très importante aux yeux de la population, notamment les enfants, jeunes et sages. Sans compter les fonctionnaires de l’Etat en poste dans la localité qui n’ont pas voulu se faire conter cette édition de la fête des religions endogènes. Pour le docteur Aliou Salami, loin de ce qui est véhiculé dans l’imaginaire populaire, le Vodoun est une religion comme toutes les autres, une richesse rare et méconnue qui propose une harmonie singulière entre l’être et le monde dans lequel il vit. Selon lui, c’est une richesse qu’il faut pérenniser et non diaboliser. Et, en invitant les uns et les autres à chercher à le préserver, Salami prend l’engagement de le labéliser. Abondant dans le même sens, docteur Clément Agossadou, a exprimé toute sa joie, tout en exhortant chaque Béninois à cultiver, comme l’enseigne toute religion, la paix en tout lieu et à toute occasion. La fête s’est poursuivie dans l’après-midi à travers les rues de Dassa-Zoumé avec les différents groupes d’animation.

11-01-2018, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

En vérité : Progressistes et républicains : les défis pressants
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’accouchement a été difficile. Mais au final, c’est une opération plutôt réussie, pour ce qui est de la forme en tout cas. Les frères siamois peuvent (...) Lire  

Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Jeunes engagés contre corruption (...)
6-12-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction
Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Gléxwé xwé : La diversité touristique et culturelle révélée
4-12-2018, La rédaction
Du 02 au 08 Décembre 2018, Ouidah brillera aux couleurs de la fête identitaire Gléxwé-xwé. Cette célébration qui (...)  

Tofâ 2019 : Woli Ofou, le signe d’une année prospère
3-12-2018, La rédaction
Woli Ofou. C’est le signe qui gouvernera l’année 2019 selon la consultation annuelle dite "Tofâ". Placée sous le thème, (...)  

David Coffi Aza au sujet du Tofa 2019 : « Le sourire va revenir, (...)
3-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Bonne nouvelle pour le peuple béninois, car il connaîtra la prospérité en 2019. Du moins, c’est le principal (...)  

Célébration de la fête du ’’christ roi’’ au palais privé ’’guezo’’ : (...)
28-11-2018, Géraud AGOÏ
La communauté catholique de la ville d’Abomey a célébré dimanche dernier au palais privé du roi Guézo, la fête dénommée (...)