Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Célébration du nouvel an chinois : Grand spectacle de la troupe chinoise de Liaoning à Cotonou

La salle rouge du Palais des congrès de Cotonou a abrité le vendredi dernier, un géant spectacle de la troupe artistique de Liaoning. Cette troupe chinoise qui est à Cotonou dans le cadre de la fête du nouvel an chinois a presté devant une foule spectateurs sidérés par la richesse des plateaux artistiques. Les membres du corps diplomatique accrédité au Bénin, le ministre de la culture Paul Hounkpè, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Chine près le Bénin et plusieurs amoureux de la culture sino-béninoise ont pris part à ce spectacle.
La troupe artistique de la province de Liaoning, invitée spéciale de cette 7e édition de Happy Chinese new year, appuyée des groupes de danse traditionnelle du Bénin, a offert un beau spectacle à public mixte très excité. Près de deux heures de spectacle ont suffit à offrir un plateau artistique riche des culturelles de la Chine et du Bénin. Ce sont d’abord les danseurs et danseuses du Bénin qui ont ouvert le bal avant de céder une demi-heure plus tard leur place à la troupe de la province de Liaoning. Une heure durant, les artistes de cette troupe ont une présenté plusieurs tableaux de danses, des interprétations, des démonstrations magiques, accompagnées des cris de joie et des applaudissements d’un public très transporté. Le ministre en charge de la culture au Bénin, Paul Hounkpè, le président du conseil économique et social Tabé Gbian, de même que l’ambassadeur de la Chine près le Bénin Diao Mingsheng, ne sont plus restés indifférents face à ce déferlement de talents. Tantôt des applaudissements suivis d’un sourire qui, sur ces visages laissaient lire leur satisfaction de la prestation de la troupe artistique de la province de Liaoning, invitée spéciale de cette 7e édition de Happy Chinese new year. Et la Chine a été félicitée, par les autorités béninoises pour ses nombreuses actions dans le sens de la valorisation des cultures des deux peuples. A la fin du spectacle, le public avait du mal à quitter la salle, tellement le spectacle était beau, que d’aucuns réclamaient qu’il ne s’arrête de si tôt. La Chine a beaucoup à vendre en matière de culture, et cette célébration du nouvel an chinois est une occasion pour redécouvrir cette richesse culturelle.

25-01-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Grèves et bluff !
25-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’essentiel ! Constamment, il est menacé et sacrifié sur l’autel du moi et des divergences politiques. A l’esprit, et avant de poser tout acte (...) Lire  

En vérité : Juridisme anti développement (...)
24-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’activisme des patriarches (...)
19-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité :Talon contraint de réussir !
18-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Quand c’est Madame qui (...)
14-04-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Dégâts de chenilles !
13-04-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nouvel an chinois : 2017 : l’année du coq
5-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Séminaire intensif sur la recherche historique à l’Epa : Les 10 (...)
18-04-2017, Karim O. ANONRIN
Les 10 étudiants doctorants de l’Afrique Centrale en stage à l’Ecole du Patrimoine Africain (Epa) dans le cadre du (...)  

Au stade Gl Mathieu Kérékou samedi dernier : Des milliers de (...)
18-04-2017, La rédaction
L’escale de la star béninoise Dibi Dobo à Cotonou le samedi dernier a suscité la ferveur du public. C’était une soirée (...)  

1er anniversaire du Nouveau départ : « …C’est une première année (...)
5-04-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Déjà un an que le président Patrice Talon a pris le pouvoir. Dans cette interview accordée à Pascal Wannou, président de (...)  

Ministère de la culture : Urgence des réformes à l’Ensemble (...)
24-03-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Guerre des clans, conflits d’attributions, népotisme, manque de visibilité... La liste n’est pas exhaustive. Très (...)